Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar

2

14 juin 2017 par Knit Ael / Aelurus

Cette semaine nous avons refait tous les premiers films Pirates des Caraïbes en prévision du dernier opus.

Très déçu par le précédent film La fontaine de Jouvence, j’espérais retrouver dans celui-ci l’ambiance des trois premiers. Et je dois avouer que je n’ai pas été déçue.

Et oui, l’on retrouve Jack Sparrow, mais également de nouveaux personnages assez emblématique, dont notamment le fils de Will Turner et Elizabeth Swan : Henry Turner (joué par Brenton Thwaites vu notamment dans Maléfique dans le rôle du Prince Philippe).

Le plus de ce film c’est qu’il est une suite logique au troisième film Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde. La fontaine de Jouvence est mise de côté et c’est d’ailleurs une bonne chose. L’on sait juste que la Vengeance de Salazar se déroule 5 ans après la Fontaine de Jouvence. Voilà la seule référence au film.

Le fantastique est de retour dans ce film avec une légende maritime : le trident de Poseidon. Une belle histoire est le but de cette aventure : Henry Turner veut libérer son père de la malédiction du Hollandais volant. Et il va rencontrer une jeune fille Carina Smyth, qui elle souhaite juste marcher dans les pas de son père. Ils vont tous les deux vivre une aventure incroyable aux cotés de Jack et de Barbossa.

Dans ce film l’on en apprend beaucoup sur les personnages que nous avions déjà rencontré dans les précédents films. Sur Jack et sur Barbossa. C’était d’ailleurs assez intéressant de comprendre comment Jack est devenu capitaine et cela même si j’ai relevé une énorme incohérence avec l’histoire de son compas (je l’expliquerais en fin d’article mais attention spoiler).

Il y a par contre des petits détails que je trouve un peu dommage. Un autre personnage fait son entré dans ce film, une sorcière du nom de Shansa. Un personnage qui peut être très intéressant mais qui je trouve n’est pas suffisamment exploité. Mais peut-être qu’elle reviendra dans une autre aventure ? Avec cette franchise l’on ne peut être sûr de rien.

En tout cas j’ai trouvé ce film plutôt bon. Le rythme des autres films était toujours là. De belles scènes de combats très bien chorégraphiées, une musique toujours aussi prenante et du fantastique dans cette histoire comme il en faut.

Les points à revoir passent finalement au second plan car le spectateur ressort satisfait : il a passé un bon moment devant ce film, retrouve des personnages qu’il apprécie et en plus il en apprend encore davantage sur eux.

Une chose m’a choquée à la fin du film, Keira Knightley est vraiment trop maigre. Elle était déjà pas bien grosse, mais là, même le maquillage n’a pas réussi à lui faire des joues plus ronde. 🙁

Et petit conseil, restez jusqu’à la toute fin du générique.

Pirates des Caraîbes 5

Synopsis :

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

  • Réalisateur : Joachim Ronning, Espen Sandberg
  • Scénario : Jeff Nathanson
  • Acteurs principaux : Johnny Depp, Javier Bardem, Geoffrey Rush, Kaya Scodelario, Orlando Bloom, Brenton Thwaites…
  • Genre : Aventure, Fantastique, Action
  • Date de sortie (France) : 24 mai 2017
  • Durée : 2h09
  • Pays d’origine : Etats-Unis
  • Titre original : Pirates of the Caribbean : Dead Men Tell No Tales

Ma note : 17/20

‼️ Spoiler ‼️

L’erreur de scénario que j’ai pu relever dans le film par rapport à l’histoire donnée dans les autres films. Vous vous souvenez d’où vient le compas de Jack ? C’est Tia Dalma qui y fait allusion dans le deuxième film. Elle demande à Jack si le compas qu’il lui a dérobé ne peut pas le conduire à la clef qui ouvre le coffre de Davy Jones. Et voilà ! L’on sait maintenant d’où vient le compas de Jack. Il l’a volé à Ti Dalma.

Et bien non. Car dans La vengeance de Salazar l’on voit clairement Jack « hériter » du compas. Et voilà, erreur de scénario flagrante. Dommage.

2 réflexions sur “Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar

  1. Koko dit :

    Oui mais pour le compas. J’ai une ou deux theories pour les rattraper. Malheureuement elles sont bancales😂

    Sinon j’ai beaucoup aimé aussi 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juin 2017
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Dernière lecture

Dernier cinéma

Instagram

Lecture du jour pour le #CWC Un joli concours proposé par @petit_bout_de_laine #petitboutdelaine #petitboutderayures
%d blogueurs aiment cette page :