Étiquettes

,

SYNOPSIS

Pour cette jeune femme qui rêve de devenir journaliste, c’est Noël avant l’heure quand on l’envoie à l’étranger d »crocher un scoop sur un futur roi bine charmant.

MON AVIS

La saison des films de Noël est officiellement ouverte depuis le début de ce mois de novembre. Oui, c’est tôt. Mais pour les fans inconditionnelles comme moi, ce n’est jamais trop tôt.

Et oui, je fait parti de ces femmes qui aiment avoir une bonne dose de mièvrerie avant et après Noël. En même temps, je charge les batteries pour l’année car le reste du temps c’est plutôt films d’horreur, d’épouvante, de massacre et tous ce qui va bien avec.

Alors durant cette période j’aime assez de la douceur, de l’amour sucré voir limite écœurant et surtout que des bons sentiments. Et c’est également l’occasion de voir ou revoir des films que j’affectionne.

Et celui-ci fait parti de ceux que j’aime voir chaque années. Surtout qu’il y a une suite et que d’ici quelques jours va sortir le troisième volet. L’occasion parfaite de se remémorer une histoire déjà connue par coeur.

Ça dégouline de bons sentiments mais c’est intelligemment fait. Une jeune fille arrive par le (presque) plus grand des hasards dans un petit pays où elle doit interviewer le Prince près à devenir Roi. Évidemment rien ne se passe comme prévu et elle va se retrouver à jouer un rôle qui n’est pas le sien. Elle tombe amoureuse, il tombe amoureux, les mensonges sont dévoilés, c’est la rupture, la catastrophe mais tout va bien se terminer.

Voilà, je viens de vous résumer le film. Mais j’aime bien. Chaque personnages est étudié et même si cela fait cliché, ça l’est beaucoup moins que certains films dans le même genre. Je trouve qu’il y a quand même une recherche au niveau du scénario et chaque éléments est parfaitement à sa place.

Après le côté Prince charmant est un peu idyllique mais attention c’est un Prince qui ne rêve que d’une chose, être comme tous le monde. Donc il est simple, pas (trop) imbu de sa personne et il a en face de lui une jeune fille au fort caractère.

Allez, il faut être indulgent et se dire que c’est la période de Noël. Forcément c’est pleins de bons sentiments et cela doit toucher avant tout le côté sensible qui se trouve en chacun de nous (ou pas pour certains).