Étiquettes

,

SYNOPSIS

Nous connaissons tous cette histoire : une belle jeune fille rencontre un beau prince. Mais la demoiselle apprend qu’elle a été maudite par une Fée noire, la condamnant à sombrer dans un sommeil éternel. Malgré la protection de trois bonnes fées, la malédiction se réalise. Mais le bien triomphe du mal : le prince défait le dragon cracheur de feu, et réveille la princesse grâce à son baiser d’amour véritable.

Pourtant ce n’est que la moitié de l’histoire : qu’en est-il de la Fée noire, Maléfique ? Pourquoi maudit-elle cette princesse innocente ? Bien des récits ont tenté d’expliquer ses motivations. Voici l’une de ces histoires, un conte ancestral où l’amour et la trahison côtoient la magie et les rêves.

Voici l’histoire de la Maîtresse de tous les maux.

MON AVIS

Normalement ce roman est le quatrième dans la saga des Vilains mais il est le deuxième traduit et publié en français.

Le précédent Pauvre âme en perdition racontait l’histoire de la sorcière des mers, Ursula. Cette fois-ci c’est Maléfique qui se retrouve au centre de ce roman.

L’histoire se déroule tout de suite après celle d’Ursula. Il n’y a pour ainsi dire pas de temps mort entre les deux. C’est donc sans surprise que j’ai retrouvé les trois soeurs (des sorcières), la fée/sorcière nommée Nounou mais aussi la princesse Tulipe.

On commence à en savoir un peu plus sur ces différents personnages méconnus et découvert dans le tome précédent. Mais surtout l’histoire présente se mêle avec le passé, le passé de Maléfique et surtout son enfance.

On en apprend plus sur ce personnage et son passé et sur les raisons qui l’ont poussée à devenir l’une des méchantes les plus impressionnantes de Disney. Maléfique n’a pas seulement un mauvais fond. En lisant son histoire on éprouve presque de la sympathie pour elle et surtout on comprend mieux certains choix.

Mais il y a d’autres histoires qui se mêlent dans celle-ci et ce n’est que le début de l’histoire.

Qui sont vraiment ces trois soeurs ? Et surtout quel est leur secret ?