Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Alors que la fin du lycée pointe à l’horizon, Clay et ses amis s’efforcent de garder un coup d’avance tandis que les secrets de leur passé menacent leur avenir.


MON AVIS

Je vous livre enfin mon impression sur cette dernière et saison finale.

Tout d’abord, je l’ai commencé très très rapidement après sa sortie officielle. Mais une fois le premier épisode fini, je l’ai laissé de côté quelques temps. Pourquoi ? Très honnêtement je n’accrochais pas trop. J’avais l’impression de voir quelque chose de réchauffé et qui n’avait plus vraiment de sens.

Il m’a quand même fallu 6 semaines avant de me dire « c’est trop bête, il faut la finir ». C’est donc un peu à reculons que j’y suis retournée.

Après le deuxième épisode, c’était pas encore vraiment ça. Après le troisième non plus d’ailleurs. Mais au quatrième… ok j’ai re-accroché. Je ne sais pas vraiment dire pourquoi. peut-être l’usure et l’envie de finir en me disant que j’étais presque à la moitié.

Si je dois comparer cette saison aux précédentes elle est nettement en dessous. Clay m’a tapé sur les nerfs et ces moments d’absence était incompréhensibles. En fait le seul épisode que j’ai trouvé vraiment très bon c’est le sixième Jeudi. Un peu particulier, je trouve qu’il se détache des autres et montre une facette méconnue : celle de la peur et du traumatisme des attaques des lycées par des tireurs. C’est un épisode poignant et très fort en émotions.

Bien sur ce n’est que vers la fin que l’on comprend toute l’importance du comportement de Clay, mais c’était trop abstrait durant cette saison et on cherche qui est le coupable un peu comme dans Pretty Little Liars (mais qui est donc A) que j’ai d’ailleurs abandonné avant même de connaître le fin mot de l’histoire.

Moins bonne que les saisons précédente elle aurait pu être la saison de trop. Heureusement que les thèmes abordés sont importants (la dépression et le SPT (Syndrôme Post-traumatique)), sinon j’aurais vite laissé tombé pour classer la série dans les oubliettes.

C’est fini et bien fini. Et je m’en réjouis. Bien que la fin m’ai tiré une larme (voir même plusieurs) je pense que cette série mérite d’être connue des ados pour les différents sujets de société qu’elle aborde. Pouvoir sensibiliser nos jeunes à travers un média qu’ils affectionnent (accros aux plateformes de streaming, je vous vois) est une bonne chose. La pédagogie passe toujours mieux quand on parle le même langage. C’est bien connu, ils n’écoutent pas leur parents mais assimilent comme paroles d’évangiles ce que disent les copains et les réseaux sociaux. Alors faisons du contenu intelligent et éducatif.