Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Quand Grey débarque à Tokyo sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher.
Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante : il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé. Ses clients ? Des yakuzas et un étrange infirme accompagné d’une nurse à la silhouette monstrueuse… Moeurs inavouables, violence, écrasant secret… Ce nouvel univers est pourtant familier à Grey.
Le but de son voyage ? Retrouver un mystérieux film à l’existence contestée datant de l’invasion de la Chine par les Japonais. Un seul homme pourrait l’aider. Un survivant du massacre qui refuse de répondre à ses questions…


MON AVIS

Je n’ai pas été franchement emballé par cette lecture/écoute au départ. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire et à réussir à me projeter avec les différents personnages. Du coup c’était un peu mal parti. C’est la raison pour laquelle j’ai laissé cette lecture de côté pendant un temps. Car parfois ce n’est pas le moment idéal tout simplement.

C’est donc après plusieurs semaines que je suis revenue sur ce roman et que j’ai finalement pu le finir.

J’étais peut-être arrivé à un moment de l’histoire plus passionnant mais en tout cas j’ai été prise dans le tourbillon e l’action aussi bien contemporain que passé.

Cette histoire se passe en deux temps. Il y a l’enquête menée par une jeune fille afin de connaître la vérité sur un fait historique et le passé, le dit fait historique qui n’est autre que le massacre des habitants de la ville de Nankin en Chine.

L’action se déroule au Japon, on imagine donc aisément la culture des non-dits et des légendes. La jeune Gray se retrouve propulsé dans un univers qu’elle ne connaît pas du tout mais qui va lui être d’une grande aide pour découvrir la vérité.

En parallèle nous sommes à Nankin en Chine et suivons les événements de l’intérieur. Le lecture vie tout en directe.

Au fur et à mesure de ma lecture j’ai été vraiment prise par la tension et le rythme de plus en plus rapide de l’histoire. Si la narration est lente au départ, elle finit par vite s’accélérer et il devient difficile de ne pas continuer pour connaître la finalité. D’ailleurs tout est dit le plus simplement mais de manière assez crue. Pas de faux semblants, les choses sont dites et le lecteur en prend note bonne ou non.

Ce qui s’est passé à Nankin est un fait historique qui à ce jour n’est toujours pas très clair. Les chiffres sont contradictoires et les histoires divergent. On comprend donc qu’il s’agit d’un sujet très délicat et l’aborder dans ce roman était assez osé.

En tout cas il s’agit ici d’une lecture instructive sur un pan de l’histoire (bien que romancé) et qui plonge également dans une enquête de plusieurs décennies.