Site icon LET ME ENTERTAIN YOU

Good Doctor (saison 2)

Publicités

A la tête du conseil d’administration de l’hôpital St. Bonaventure depuis peu, l’ambitieux docteur Andrews met le pression sur le personnel médical pour soigner la réputation de l’établissement, en prodiguant des soins de qualité novateurs, susceptibles d’attirer de potentiels investisseurs. Melendez, de son côté, a fort à faire entre l’encadrement de son équipe et le bien-être des patients à assurer. Shaun a pour challenge cette année d’améliorer sa communication avec les patients. La tâche n’est pas facile lorsqu’on ne parvient pas à gérer ses émotions. Claire, au contraire bien trop à l’écoute des autres, va devoir s’affirmer davantage et mieux soutenir ses diagnostics. Atteint d’un cancer, le docteur Glassman est confronté à sa solitude et à la mort. Shaun saura-t-il lui apporter le soutien nécessaire pour traverser cette douloureuse épreuve ?


MON AVIS

De temps en temps j’aime bien regarder un ou deux épisodes de cette série. je la trouve intéressante bien qu’elle soit noyée parmi le flot des séries médicales.

Avoir un médecin autiste est une approche intéressante et dans bon nombre d’épisodes de cette saison cela montre les difficulté que Shaun peut rencontrer.

L’évolution des personnages et de leur relation a fait un net bon durant cette saison. Relation amoureuse naissante, rejet de la maladie, évolution de l’amitié, confrontation à la dure réalité et prise de décisions difficiles. Il y en avait pour tous et pour toutes les catégories.

Mais je garde quand des personnages que je déteste profondément. Comme l’interne blonde, le Dr Reznick. Mais ce qu’elle peut m’énerver ! Elle est insupportable. imbue d’elle-même, prétentieuse, madame « je-sais-tout », j’ai envie de la taffer à chaque fois que je la vois. Comme quoi si elle devait jouer le rôle de la méchante les scénaristes ont parfaitement réussis leur écriture.

Bon cette saison ne va pas révolutionner grand chose. Elle a été très sympa a regarder mais elle est dans la lignée de la première sans grandes innovations. Il s’agit typiquement du genre de série que je regarde en faisant autre chose.

Note : 8 sur 10.
Quitter la version mobile