Le Vaisseau de l’Angoisse

Construit en 1954, le prestigieux paquebot « Antonia Graza » était l’orgueil de l’Italie. Jusqu’à cette nuit tragique de 1962 où la mort s’abattit brutalement sur le navire, fauchant en quelques instants tous ses occupants. Quarante ans plus tard, Sean Murphy, le capitaine du remorqueur Arctic Warrior, et Maureen Epps, son chef d’équipe, sont contactés par Jack Ferriman, un pilote canadien qui a repéré dans la mer de Béring l’épave du paquebot disparu. Murphy, Epps et leurs hommes n’hésitent pas une seule minute. Ils se sentent prêts à affronter tous les dangers pour réparer l’épave, la ramener à bon port et la revendre à bon prix. Des phénomènes étranges ne vont pas tarder à se produire.


MON AVIS

Bien que le film ne soit pas un grand chef-d’oeuvre, il a au moins le mérite d’être distrayant. Un film d’horreur avec quelques scènes plutôt bien foutues et des frayeurs distillées à petites doses.

De ce film je retiens surtout son casting qui nous donne quelques noms connus ou tout du moins des visages déjà vu dans de nombreuses séries.

Bon, vous l’aurez compris, ce n’est pas un grand film. Mais en même temps dans ce genre là on ne demande pas forcément d’avoir de l’exceptionnel. Je l’ai regardé tout en faisant autre chose et je dois bien avouer que « louper » quelques images ne m’a pas pénalisé pour comprendre et correctement suivre l’histoire.

Car ici on parle d’un vaisseau qui ne navigue pas dans l’espace, mais bien sur mer, sur notre bonne vieille Terre. La scène d’introduction est assez bien faite et elle donne très rapidement le ton de ce film. Mais elle ne montre pas la totalité du drame qui s’est joué à bord du navire. Non, le reste est dévoilé au fur et à mesure au spectateur.

C’est donc un film qui se laisse regarder.

Note : 6 sur 10.

Laisser un commentaire