Nightmare Alley

Alors qu’il traverse une mauvaise passe, le charismatique Stanton Carlisle débarque dans une foire itinérante et parvient à s’attirer les bonnes grâces d’une voyante, Zeena et de son mari Pete, une ancienne gloire du mentalisme. S’initiant auprès d’eux, il voit là un moyen de décrocher son ticket pour le succès et décide d’utiliser ses nouveaux talents pour arnaquer l’élite de la bonne société new-yorkaise des années 40. Avec la vertueuse et fidèle Molly à ses côtés, Stanton se met à échafauder un plan pour escroquer un homme aussi puissant que dangereux. Il va recevoir l’aide d’une mystérieuse psychiatre qui pourrait bien se révéler la plus redoutable de ses adversaires.


MON AVIS

Est-ce que j’étais impatiente de voir ce film au cinéma ? Absolument ! Est-ce que j’aime particulièrement les films de del Toro ? Tout à fait ! Alors voilà, j’ai vu et je suis sortie de la salle de cinéma complètement sous le charme de Nightmare Alley.

Le film est long : 2h30. Il est lent, tout du moins dans sa première partie, car oui il y a deux parties bien distinctes mais il y a une ambiance, une impression, un sentiment d’étouffer qui est absolument sublime.

On va suivre un homme en particulier. Dès le départ on sait qu’il n’est pas net et qu’il a commis au moins un acte répréhensible. Il sillonne les routes et tombe sur une sorte de cirque ambulant. Et bien entendu il va se mêler à la vie des forains et apprendre quelques rudiments de la vie de bonimenteur. Ce qui va le servir pour la vie qu’il veut mener, la grande vie qu’il veut mener.

Et là on tombe dans la seconde partie du film qui est beaucoup plus légère en apparence mais qui n’en est que plus sombre.

Comme souvent chez Guillermon del Toro, il y a différent degrés de lecture et surtout il y a de nombreuses subtilités que l’on arrive pas toujours à déceler au premier coup d’oeil.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film si il se joue encore dans vos salles ou de le regarder dès que vous en aurez l’occasion. C’est sombre, moralisateur et amorale en même temps, c’est du grand cinéma et un film de grande qualité comme on en voit malheureusement que peu souvent.

Les acteurs sont grandioses et le système de « boucle » (je ne dirais rien d’autre pour ne rien révéler) est tellement bluffant. Non, vraiment, un grand film que je regarderais avec grand plaisir dès sa sortie en Blu-ray.

Note : 8 sur 10.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

3 commentaires

  1. Je n’ai pas eu le temps d’aller le voir en salle, mais j’espère avoir l’occasion de le visionner d’autant que j’aime beaucoup quand un film est empli de petites subtilités…

Laisser un commentaire