〈Lecture〉 Gataca – Franck Thilliez

Éditions Pocket (2012)

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l’homme de Cro-Magnon ? Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l’ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découvert du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe. À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l’extinction. Biencenue à GATACA…


MON AVIS

J’avais mis de côté les romans de Franck Thilliez et c’est bien dommage. J’aime beaucoup les romans de cet auteur et surtout sa manière d’écrire.

Autant vous avouer que j’ai plongé dans cette histoire avec avidité et surtout que dès la fin du premier chapitre j’ai été happée par la plume de l’auteur, son style et surtout le plaisir de retrouver Sharko et Henebelle.

Ce duo détonnant c’était quitté dans le précédent roman dans des circonstance bien sombre. Alors même si je connaissais déjà l’histoire du « couple » le lire c’était vraiment autre chose.

Sharko refait surface après la perte de sa femme et de sa fille mais il a plongé dans une autre forme de dépression à cause de l’enlèvement des jumelles de Lucie Henebelle. Quand à Lucie, elle à l’air de plutôt bien s’en sortir malgré les circonstances. Mais ce n’est qu’une apparence car les blessures sont plus profondes et le lecteur va le découvrir au fur et à mesure de sa lecture. Se sont donc des partenaires d’enquête boiteux, torturés, blessés et meurtris que l’on retrouve.

Comme je le disais plus haut dès le premier chapitre j’ai été happée. J’avais oublié à quel point le style de Franck Thilliez pouvait me correspondre et surtout à quel point il est addictif.

J’avais hâte de rentrer chez moi le soir et d’avoir une heure devant moi pour me plonger avec avidité dans mon roman.

L’histoire peut paraître complexe. On va quand même explorer les tréfond du génome humain et des transmissions de gênes. Mais rassurez-vous, avec Thilliez c’est toujours très bien expliqué. Il a cette facultée de vous faire comprendre des sujets complexes le plus simplement possible tout au long de son récit. Je ne vais pas dire que je suis devenue incollable, loin de là, mais maintenant je comprend mieux certains aspects de la génétique.

600 pages de lecture mais franchement 300 de ressenti. J’entends par là que cela se lit tout seul. On ne voit pas défiler les pages et les chapitres.

Mais au-delà d’une enquête qui pousse la réflexion très loin, sachez aussi qu’on explore les tréfonds de la psyché des héros. Le côté psychologique des protagoniste est abordé subtilement et parfaitement mis en avant. J’ai compatie avec Lucie Henebelle, j’ai presque pleuré avec elle. J’ai vibré avec Sharko et j’ai eu peur avec lui lorsqu’il savait Lucie en danger potentiel.

Des personnages fort, une histoire rondement menée, une intrigue au poil. Bref, un excellent roman policier.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

Laisser un commentaire