〈Lecture〉 Brocélia – Jean-Marc Dhainaut

Éditions Taurnada (2022)

Meghan Grayford, une jeune journaliste passionnée par l’exploration de lieux abandonnés, a localisé un vieux manoir dans la forêt de Brocéliande : ses occupants semblent avoir fui précipitamment… En se faufilant dans cette bâtisse isolée, Meghan ignore encore que son histoire n’est pas peuplée de magie et de fées, mais d’horreur et de sang… 
La nuit, quand tout est calme, le Manoir Brocélia se réveille… 
La nuit, quand tout est calme, les atrocités de son passé reprennent vie… La curiosité est un vilain défaut… Meghan aurait mieux fait de s’en souvenir… 


MON AVIS

Jean-Marc Dhainaut fut pour moi une découverte durant l’année 2021. J’avais un de ces livres dans ma PAL depuis quelques temps mais je ne l’avais pas encore sorti : Les Galeries hurlantes. Et puis les éditions Taurnada m’ont proposé de lire un de ces romans l’année dernière en Service Presse, L’Œil du chaos. Bien entendu j’ai accepté et je me suis penché dessus assez rapidement (pour une fois). Ce Service Presse était donc ma première expérience littéraire avec l’auteur. Et j’ai vraiment beaucoup aimé. Du coup le roman qui était sur mes étagères a rapidement rejoint mes mains pour lecture. Et j’ai adoré cette enquête de Alan Lambin.

Alors lorsque les éditions Taurnada m’ont proposé de lire le dernier roman de Jean-Marc Dhainaut tout en sachant qu’il était dans l’esprit de la série Alan Lambin, j’ai pas hésité une seule seconde et je l’ai lu rapidement.

Alors oui, je sais, le roman est sorti il y a deux mois. Mais je peux vous assurer qu’il a été lu vite, seulement j’ai beaucoup eu beaucoup d’articles a rédiger pour le blog et comme je publie dans l’ordre de ce que je lis/joue/regarde… forcément il y a un peu de délais. Mais avant de vous donner mon avis ici, vous avez toujours un premier jet sur Instagram.

Mais revenons au roman.

Il n’y a pas beaucoup de mystère, le titre vous donne déjà un précieux indice : cela va se passer en Bretagne et en parti dans la forêt de Brocéliande. J’adore cette forêt, pleine de magie et de mystère.

On retrouve Alan Lambin, mais il est juste un personnage intervenant et non pas le héros principal. Et oui on est typiquement dans un spin-off littéraire. Et j’aime beaucoup l’idée car c’est bien fait.

La jeune Meghane est une journaliste qui travail pour un petit journal et elle y relate des faits étranges, paranormaux, mais pas forcément des histoires toujours prises au sérieux. Et voilà qu’elle va se retrouver dans une enquête la menant dans un manoir au passé sombre et macabre.

J’ai adoré cette lecture. Par moment j’ai été obligée de poser ma liseuse et de souffler car l’ambiance me prenait à la gorge. C’est comme-ci j’étais avec avec Meghan dans le manoir et que je frissonais d’effroi avec elle.

C’est assez rapide à lire, surtout si, comme moi, vous être pris dans l’histoire et que même si vous dites à tout le monde « je ne le lirais pas le soir » et bien vous ne pouvez pas vous empêcher d’allumer la liseuse et de laisser vos yeux parcourir fiévreusement les lignes à l’écran.

Addictif. Voilà le mot parfait pour ce roman. Du coup, maintenant je cherche les autres romans de Jean-Marc Dhainaut et en particulier la série des Alan Lambin. Il faut que je lise les deux premiers tomes mais aussi les trois suivant Les Galeries hurlantes.

Mais surtout, je vais suivre de très prêt les prochaines sorties de cet auteur qui fait maintenant parti de ceux que j’aime lire et retrouver avec grand plaisir. Et en plus il est du Nord (Team ch’ti) alors quoi demander de plus ?

Au passage, je remercie chaleureusement Joël des Éditions Taurnada, qui pense toujours à moi pour m’envoyer des romans. Et promis, parfois je mets un peu de temps, mais je lis tout et je fais toujours un retour.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

Laisser un commentaire