Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Nous connaissons tous l’histoire de la petite sirène, ce conte ancestral qui nous rappelle qu’il faut parfois perdre sa voix pour mieux la retrouver. Ariel désire explorer le monde et s’aventurer au-delà des frontières du royaume de son père, le roi des océans. Par amour, elle renonce à sa voix et manque d’y laisser la vie. Mais le bien l’emporte, et elle sort de ces épreuves métamorphosée et heureuse.

Pourtant, ce n’est que la moitié de l’histoire. Qu’en est-il de son ennemie Ursula, la terrible sorcière des mers? Pourquoi et comment est-elle devenue si retorse et pleine de haine, dédaignée par la cour de Triton?

Voici l’histoire d’une pauvre âme en perdition…

MON AVIS

Une lecture vraiment facile et très rapide. Jen’ai pas ouvert ce roman durant deux jours ( et oui j’au aussi une vie à côté de mes lectures) sinon je pense que je pouvais le terminer en deux jours maxi.

L’histoire de la petite sirène vu du point de vue de la Sorcière des mers : Ursula. Bien entendu l’histoire n’est pas tout à fait la même car il nous manque bon nombre de passages que nous connaissons dans le film Disney mais il est intéressant de se balader dans la tête d’Ursula et de savoir à peu près ce qu’elle pense.

Au départ j’ai été un peu perdue, je dois l’avouer car il y a plus de personnages que prévu et une bonne partie du roman fait mention de trois soeurs sorcières (en fait quatre) qui sont à la recherche de leur jeune soeurs disparue (la voilà la quatrième).

Je ne connais pas ces personnages mais il est clair qu’ils ont une grande importance car ils interviennent dans bon nombre de contes. Ainsi il y a des références à La Belle et la Bête, Maléfique et Blanche Neige. Je pense donc que ces sorcières ont un rôle clef qu’il va falloir découvrir au fil des histoires.

Il y a une chose qui m’a perturbé, amusé et choqué. À un moment dans le roman nous sommes au passage où Ariel est dans l’antre d’Ursula et elle négocie pour devenir une humaine. Si vous connaissez le dessin animé, vous voyez de quoi je parle. Ce passage dans dans le film est une scène chantée par Ursula. Et bien dans le roman, il s’agit de dialogue. Mais dans ma tête je chantais le dialogue.

Là je me suis dit que j’avais beaucoup trop vu ce dessin animé et que j’étais irrécupérable 🤪

Si vous n’avez pas aimé le film de Disney, je vous déconseille ce roman par contre si c’est l’inverse, foncez !

J’ai passé un agréable moment dans ma lecture même si je trouve l’écriture (trop) légère mais surtout je veux connaître l’histoire des trois soeurs maintenant.