Étiquettes

, , ,

SYNOPSIS

Le documentaire « My Roanoke Nightmare » relate l’histoire de Shelby et Matt Miller, un jeune couple qui décide de quitter Los Angeles pour emménager en Caroline du Nord. Alors qu’ils achètent une ancienne ferme construite en 1790, ils vont découvrir qu’elle est hantée par des esprits malins.


MON AVIS

Une saison à faire frémir, une saison d’horreur sur fond de télé-réalité. Et oui, la façon dont est filmé cette saison peut déboussoler de prime abord. Il s’agit d’un pseudo docu-fiction avec des témoignages et des scènes joués par des acteurs. Il est alors normal de voir le même rôle interprété par deux personnages différents.

Mais c’est relativement bien fait et on pourrait presque s’y laisser tromper. A un moment on se demande ce qui est vrai et ce que est faux. Bien entendu, il s’agit encore d’une saison basée sur une légende, un mythe américain.

Je pense que tout le monde a déjà entendu parlé au moins une fois e la colonie de Roanoke. Non ?! Alors je vais vous raconter ce que je sais : il s’agirait d’une colonie qui a mystérieusement disparue sans laisser la moindre trace et le moindre indice sur ce qui a pu leur arriver. On a tenu pour responsable de ces disparitions les indigènes (entendez par là, le véritable peuple des terres colonisés). Mais aucuns corps n’a jamais été retrouvé.

De là vient la légende de Roanoke et de Croatoan (seule mot retrouvé gravé sur les lieux d’habitation de la colonie).

Ces deux mots vont apparaître à plusieurs reprise dans la série : Roanoke (dans le titre déjà) et Croatoan.

Mais à part cela il n’y a pas trop de ressemblance. Je dois dire que c’est vraiment qu’une base de légende et rien de plus. Il s’agit d’une histoire de fantômes vengeurs, ou plutôt de fantômes qui veulent garder leur terre vierge de tout intrus.

Il y a donc des massacres, des disparitions, une famille de barge qui vit à côté et des non-croyants qui vont payer cher leurs investigations. Bref, une vraie boucherie.

Mais cette saison arrive parfaitement à jouer avec l’horreur et la surenchère. Ça marche et le fait d’essayer de tourner cela en dérision en mettant le tout en scène à travers une émission de télé-réalité, voilà une bonne idée. Cela nous démontre que la bêtise humaine peut très facilement être moise en échec mais surtout en payer le prix fort. Se moquer de tout n’est pas de bon goût. La preuve.