Belle

L’histoire suit celle d’une adolescente qui vit entre le Japon moderne et un monde virtuel nommé « U » qui compte plus de 5 milliards de comptes enregistrés.


MON AVIS

J’ai eu la chance de voir ce film en avant-première début décembre et encore plus de chance d’avoir eu la présence de Mamoru Hosoda (le réalisateur) à la fin du film.

J’aime beaucoup les films de Hosoda et c’est d’ailleurs une affaire de famille. L’Homme est fan de Summer Wars, mes filles aiment Les Enfants Loups, Ame & Yuki, quand à moi je les aime tous.

Alors celui-ci dès que j’ai eu l’opportunité de le voir, j’ai dit oui direct. Ce film a des similitude avec les précédents, en particulier Summer Wars car il se déroule en partie à travers un monde virtuel.

Ainsi on suit une jeune fille, Suzu, qui a bien du mal à se remettre du décès de sa mère et qui n’arrive plus à chanter (cela la rend malade) depuis. Il faut dire qu’elle partageait avec sa mère la passion de la musique et du chant. ET un jour elle reçoit une invitation de son amie pour s’inscrire sur un monde virtuel appelé « U » est devenir ce qu’elle ne peut pas être dans la vraie vie. Ainsi elle devient Bell une chanteuse populaire.

J’ai bien écrit Bell sans le « e » pour une bonne raison. Suzu en japonais veut dire « clochette » et Bell était le nom à l’origine choisit par Suzu car il veut dire « clochette » en anglais. Ensuite il a été déformée par les usagers de « U » est ils l’ont transformé en Belle.

Ce film est une réécriture du mythe de La Belle et la Bête. Le réalisateur l’a très bien expliqué après le film : il aime beaucoup cette histoire et il a toujours voulu en faire sa version. Il s’est inspiré du compte d’origine mais aussi du film de Cocteau, de celui de Disney et toutes ces inspirations l’ont aidé pour son oeuvre. Il trouve formidable de faire d’une histoire française, une oeuvre américaine majeure (version de Disney) qui est maintenant reprise par un réalisateur japonais.

Il y a de nombreux clin d’oeil aux oeuvres passées mais cela ne dérange pas dans le film bien qu’elles soient reconnaissables (scène du bal notamment). Mais surtout Mamoru Hosoda a fait cela à sa manière, avec sa patte et il arrive à jouer avec des émotions fortes qui tirent la larme.

Car bien qu’il s’agisse d’une réécriture de conte, il y a des sujets plus contemporains et graves abordés dans ce film. Ainsi il est question de deuil et d’acceptation. Il est question de maltraitance, d’aide à autrui et de dépassement de soi.

Oui, j’ai vraiment aimé ce film car il est à la fois rétro et très contemporain. Il nous touche directement au coeur en abordant des sujets sensible, le tout sans vulgarité et sans images gratuites.

C’est un film que je recommande chaudement et si vous ne savez pas quoi aller voir à la fin du mois ou si vous êtes seuls pour le réveillon du nouvel an : allez au cinéma voir Belle !

Note : 9 sur 10.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

3 commentaires

Laisser un commentaire