Étiquettes

, ,

< Chronique initialement publiée en 2015 >

SYNOPSIS

Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ? 

Koridwen a survécu à tous les habitants de son hameau de Bretagne. Avec l’aide d’Yffig, elle les a inhumés les uns après les autres, puis le vieil homme est lui aussi décédé. Le jour de ses 15 ans, suivant les dernières volontés de sa mère, la jeune fille ouvre une enveloppe laissée par sa grand-mère. Dans ce courrier, il est question d’un long voyage et de mondes parallèles.

MON AVIS

Le principe : 4 écrivains, 4 personnages, 4 déroulements sur fond d’une base d’histoire commune.

Le monde a été quasiment anéanti par un virus (U4), et seul des adolescent qui ont entre 14 et 17 ans sont encore en vie. Par l’intermédiaire d’un jeu vidéo, quatre d’entre eux reçoivent un message : « ils doivent se rendre à Paris afin de découvrir la vérité et de revenir dans le passé pour empêcher le virus de frapper ».

Et voilà pourquoi j’ai suivi Koridwen durant ce roman. Suivre cette jeune fille qui s’est retrouvée seule après la mort de tout son hameau a été un vrai délice. Koridwen est bretonne, mais c’est une bretonne qui a du sang de sorcière (par sa grand-mère) et qui est promise à un formidable destin.

L’écriture est extrêmement agréable, et ce roman qui est avant tout pour des adolescents va sûrement trouver son public auprès des lecteurs adultes.

L’on s’identifie tellement au personnage que l’on vibre en même temps qu’elle dans les épreuves. Une lecture vraiment très surprenante et qui me donne envie de lire les trois autres livres.