Étiquettes

, ,

< Chronique initialement publiée en 2015 >

SYNOPSIS

L’histoire débute en 1462. La Transylvanie vit une période de calme relatif sous le règne du prince Vlad III de Valachie et de son épouse bien-aimée Mirena. Ensemble, ils ont négocié la paix et la protection de leur peuple avec le puissant Empire ottoman dont la domination ne cesse de s’étendre en Europe de l’Est. Mais quand le sultan Mehmet II demande que 1000 jeunes hommes de Valachie, dont le propre fils de Vlad, Ingeras, soient arrachés à leur famille pour venir grossir les rangs de l’armée turque, le prince doit faire un choix : abandonner son fils au sultan, comme son père l’a fait avant lui, ou faire appel à une créature obscure pour combattre les Turcs et par là même assujettir son âme à la servitude éternelle. Vlad se rend au pic de la Dent Brisée où il rencontre un abject démon et conclut un accord faustien avec lui : il acquerra la force de 100 hommes, la rapidité d’une étoile filante et les pouvoirs nécessaires pour anéantir ses ennemis, en l’échange de quoi, il sera accablé d’une insatiable soif de sang humain. S’il parvient à y résister pendant trois jours, Vlad redeviendra lui-même, et sera à même de continuer à protéger et gouverner son peuple, mais s’il cède à la tentation, il entrera le monde des ténèbres pour le restant de ses jours, condamné à se nourrir de sang humain et à perdre et détruire tout ce et ceux qui lui sont chers. 

MON AVIS

J’aime assez Luke Evans en tant qu’acteur et nous avions déjà eu l’occasion de le voir dans de nombreux films, et je trouve qu’il fait vraiment un très bon Dracula.

Une nouvelle façon de revoir le mythe en un peu moins romantique certes, mais tout aussi efficace. Vlad n’a pas eu le choix de devenir Dracula. C’était pour lui la seule façon de sauver les siens d’une invasion Turcs.

Il a 3 jours pour sauver tous le monde et si durant ces 3 jours il ne cède pas à la tentation de boire le sang humain, il pourra redevenir un homme. Evidemment, rien ne se passe comme prévu, et il va vivre des drames qui vont faire de lui un héros avant d’être un monstre.

Un assez bon film. Pas le film du siècle, mais j’ai passé encore une fois un très agréable moment à le regarder. Chacun des personnages est très bien joué et les effets spéciaux sont vraiment remarquable. Mais c’est surtout la nouvelle vision du mythe qui m’a beaucoup plus. Le faite que la damnation soit quelque chose de choisit par désespoir et vraiment interessante. Il n’y a pas tout ce côté gothique/romantique comme dans certains films. C’est un homme conscient de ces actes et de ces choix, un homme qui est père et qui aime sa femme à en mourir. Il y a du romantisme dans cette histoire mais sans dentelle et cheveux longs.

Un Dracula qui est avant tout est un homme et qui le reste jusqu’au bout. Car son but premier et de retrouver sa bien-aimée.

Je vous le recommande si vous voulez passer un bon moment devant un film d’action mêlant des scènes plus « soutenues » sur fond d’une histoire d’amour.