Étiquettes

SYNOPSIS

En l’espace de 10 ans, la technologie a transformé presque tous les aspects de nos vies, avant même que nous n’ayons le temps de nous arrêter pour y réfléchir. Dans chaque maison, sur chaque bureau, dans chaque main, un écran plasma, un moniteur, un smartphone. Un miroir noir de notre existence au XXIe siècle…

MON AVIS

Dernière saison en date pour Black Mirror avec trois épisodes un peu moins « dérangeant » par rapport aux précédentes saisons, mais tout aussi bouleversant avec des thèmes fort.

Le premier épisode donne le ton avec cette relation étrange et compliquée entre deux amis. Se voilent-ils la face ? Désir refoulé ? Ou tout simplement une terrible illusion ou une évolution des moeurs ? Cet épisode est le plus spécial des trois mais j’y ai également vu la mise en scène d’un désir enfoui en chacun de nous. Désir que nous pourrions avoir, curiosité de l’inconnu, mais que nous n’avons jamais oser formuler et c’est peut-être pour cette raison que cet épisode est déstabilisant.

Le deuxième épisode est peut-être le plus humain des trois. Un homme complètement désespéré qui va faire des choix qui vont le mener au bord du précipice et cela pour aider, pour pouvoir accéder à une requête inaccessible. Je me suis prise d’empathie pour cet homme car au fond ce n’est pas le mal qu’il veut faire, même si ces choix et ces actes sont controversés. Au final, il nous montre qu’il peut y avoir du bon même dans la pire des situations. Il y a toujours une issue.

Et dans le dernier opus, on touche le summum. Cette fois-ci une jeune fille va se retrouver au centre d’une mission bien particulière.Elle va devoir mener une enquête avec sa soeur dans le but de sauver une star de la chanson et cela fin de se trouver elle-même. En parallèle, on suit la vie, pas si idyllique, de la dite chanteuse et de sa famille.

Je trouve que cette saison, bien qu’intéressante, devient un peu trop « respectable ». les sujets sont moins choquant et le traitement moins tranchants. la notoriété de la série y est peut-être pour quelque chose ? Il faut faire du un peu plus politiquement correct, du tout public. Du coup 3 épisodes c’est largement suffisant. plus aurait été étouffant et aurait rendu cette cinquième saison celle de trop.

Publicités