Étiquettes

,

SYNOPSIS

Souvent les enfants s’inventent une famille, une autre origine, d’autres parents. Le narrateur de ce livre, lui, s’est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu’il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne le vérifieront pas…Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque. Et c’est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu’il lui incombe de reconstituer. une histoire tragique qui le ramène aux temps de l’Holocauste, et des millions de disparus sur qui s’est abattue une chape de silence.


MON AVIS

Ce roman, je ne l’aurais pas choisi de prime abord. À lire comme ça, le thème ne me disait pas grand chose. Et finalement je me suis laissée tentée après que l’on me l’ai offert en livre audio.

Un début d’écoute un peu laborieux, mais cela me fait toujours cela dans les livres audio. je dois d’abord me familiariser avec la voix du narrateur (ici l’auteur lui-même) tout en me concentrant sur l’histoire. Au milieu de la deuxième partie, c’était bon, l’histoire m’avait embarquée.

Une histoire touchante, poignante et qui est un formidable témoignage d’une vie passée que bon nombre ont voulu oublier.

La narration y est pour beaucoup et ici en même temps que l’écoute l’on pouvait percevoir les sentiments de son auteur. Il y a quelque chose qui passe et qui s’insinue dans l’esprit du lecteur.

Cette histoire m’a beaucoup touchée par sa beauté mais aussi par sa simplicité. C’est le récit d’une vie, le récit de vies qui se sont croisées, entremêlées et échangées… L’histoire d’un enfant qui devient homme et qui apprend à vivre ou revivre avec son secret.