L’homme gribouillé

Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d’un extraordinaire secret de famille… 
À 40 ans passés, Betty Couvreur vit dans l’ombre de sa mère Maud, auteur de livres pour enfants. Pourtant, depuis des années, Maud subit l’emprise d’un terrifiant maître-chanteur, Max Corbeau. Betty l’apprend et se retrouve projetée dans une quête des origines en compagnie de sa propre fille, Clara. Voyage initiatique au pays des monstres et des merveilles avec au bout, peut-être, un secret venu du fond des âges.


MON AVIS

C’est l’Homme qui m’a conseillé de lire cette bande-dessinée. C’est vrai que je n’ai déjà pas suffisamment de livres dans ma PAL lol. Mais je ne regrette pas du tout ce conseil. C’était vraiment une lecture très intéressante dans un univers contemporain mêlant tradition juive et mythe de monstre.

On suit dès le départ une famille composée essentiellement de femmes. La grand-mère, la mère et la fille. Trois générations qui se côtoie et vivent ensemble mais avec chacun leur problème et difficultés. La mère a d’ailleurs une particularité : elle perd sa voix lorsqu’elle est choquée ou au plus mal. ET bien sur ce genre d’événement arrive toujours quand il ne faut pas.

Très rapidement on se rend compte que cette famille a un secret en rapport avec le passé de la grand-mère. On ne sait pas quoi exactement et on ne peut plus lui demander des réponses car elle se retrouve à l’hôpital, victime d’un AVC. Du coup la mère et la fille vont mener l’enquête alors qu’elles sont poursuivis par une créature bien étrange ressemblant à un oiseau.

Cette bande-dessinée est très intéressante part son histoire mais également par son traitement. Ce secret de famille a une place très importante dans la narration et tous les événements tournent autour. Les deux personnages principaux sont attachantes et procurent beaucoup d’émotion. Une petite merveille.

Note : 8 sur 10.

Laisser un commentaire