Site icon LET ME ENTERTAIN YOU

Penny Dreadful : City of Angels

Publicités

A Los Angeles, dans les années 30, un spin-off de Penny Dreadful autour des rites sataniques et des légendes mexicaines…


MON AVIS

J’avais littéralement adoré la série dont est inspiré ce spin-off et j’en attendais donc beaucoup. Et je dois dire que le premier épisode démarrait plutôt bien. On plonge tout de suite dans l’univers des croyances mexicaines avec en fond des meurtres qui ont l’air d’être rituels. À cela on ajoute un jeune inspecteur mexicain (le premier) qui fait face du racisme. Je vous le dis, ce premier épisode m’a beaucoup plu et il annonçait du bon.

Et puis… les choses se sont compliqués et j’ai moins adhéré au reste. On se retrouve avec un personnage (Magda) qui essaie de semer la zizanie et le trouble entre différentes communautés. Tout d’abord entre les américains et les mexicains – qui sont eux aussi américains puisque nés dans le pays – mais ils n’ont pas la même couleur de peau… Bref, il y a un racisme profond dans cette ville. Avec cela on ajoute une communauté nazie, quelques juifs et une communauté religieuse extrémiste. Et tout ce petit monde va joyeusement se tirer dans les pattes et se créer des difficultés. Et au centre une famille dont la mère est hyper croyante envers la Santa de la Muerte.

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé cette série mais elle s’est voulu porteuse de symboles politique et dénonciatrice d’une époque mais il n’y avait plus vraiment le côté mystique et ésotérique du début. Je m’attendais à voir des personnages plus investis dans le fantastique mais non.

Cela reste malgré tout une série intéressante qui traite avec brio d’une époque importante et qui a eu des répercutions immenses sur l’avenir. Mais ce n’était pas du tout ce que j’attendais de cette série.

Note : 6 sur 10.
Quitter la version mobile