Zone blanche (saison 1)

Étiquettes

,

SYNOPSIS

Villefranche est une petite ville isolée au coeur d’une forêt gigantesque, un labyrinthe vert de milliers d’hectares rendant toute télécommunication hasardeuse. Cet endroit pas tout à fait comme les autres a ses zones non cartographiées, ses crimes, ses disparitions et autres mystères à élucider : des arbres dont la sève tourne au rouge, un loup gardant un bébé abandonné en pleine nature, une femme disparue dans une grotte, un rite initiatique qui tourne mal… Un taux d’homicide seize fois supérieur à la moyenne nationale… mais à part ça tout va bien.
Pour veiller sur elle, la ville peut compter sur son « shérif », le Major Laurène Weiss, une fille du pays forte en gueule et étrangement connectée à la Nature. Au fur et à mesure de ses enquêtes, elle s’enfonce toujours plus loin parmi les arbres pour percer leurs secrets, et en premier lieu celui de son propre enlèvement vingt ans plus tôt.
Autour d’elle, trois gendarmes hauts en couleur, sa fille de dix-sept ans, un nouveau procureur exilé là, un maire prêt à tout pour sauver sa ville… et un groupe d’activistes écolos caché dans la forêt. Et bien sur tous les autres membres d’une communauté aux relations complexes et antagonistes, mais aussi chaleureuses et solidaires quand il le faut. Villefranche est un monde qui craque de toutes parts mais qui tient bon pour le moment, ignorant encore qu’au fin fond de la forêt une mystérieuse présence se tient à l’affût.

MON AVIS

J’aime aussi regarder des séries françaises et parfois elles sont de qualités. En général il y a une ambiance pesante et un charme sauvage teinté de calme.

Ici dans Zone blanche ilm y a tous les ingrédients d’une bonne série française (ou plus exactement une série franco-belge) à succès. Il y a un mystère lourd et pesant, une ambiance suffocante et des personnages atypiques avec un passé chargé en histoire.

Cette première saison nous fait connaître des personnages vraiment bien étrange. Une femme Major assez étrange qui traine un passé lourd et obscur. Elle a du coup des réactions que la population ne comprend pas toujours. Et voilà que débarque un magistrat de la ville et tout va basculer.

Il y a dans cette série une ambiance mystique, la population est connectée à la nature, cette forêt qui encercle la ville et qui est pleine de mystère. Peut-être que la solution est là, dans la forêt. EN tout cas elle est à coup sur reliée à l’histoire du Major.

Pour une fois que les séries ne sont pas que des tueries à résoudre à grand renfort de police scientifique ou relatant des histoires de disparus qu’il faut à tout pris retrouver. Cette série change tellement et laisse planer une ombre mystérieuse au dessus de nous, alors oui, il faut la regarder, la découvrir et se dire que c’est vraiment une sacrée bonne série.

Franck Sharko T.1 : Train d’enfer pour ange rouge

Étiquettes

,

< Chronique initialement publiée en 2015 >

SYNOPSIS

Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au coeur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

MON AVIS

Après avoir découvert un roman de Franck Thilliez un peu par hasard (Atomka), j’ai lu ensuite le Syndrome E et finalement j’ai décidé de me faire la collection complète. J’ai donc commencé par le tout premier roman de M. Thilliez : Train d’enfer pour ange rouge.

Premier roman publié et également première histoire avec Franck Sharko. L’on découvre un homme tourmenté et perdu. Sa femme a été enlevée et depuis 6 mois il est à sa recherche et attend d’avoir de ces nouvelles.

Et voilà qu’il est appelé sur une enquête particulièrement violente, qui va le plonger dans l’univers du sadomasochisme et de la torture.

On ressent bien le premier roman. Beaucoup de descriptions autant visuelle qu’émotionnelle, parfois même c’est un peu trop. Ce qui fait que certains chapitres peuvent trainer en longueur. Mais la tension et le suspense font vite oublier ce léger détail. L’horreur des situations est parfaitement ressentie. Sarko est parfois complètement désemparé et d’autant plus lorsqu’un des éléments vont le mener à sa femme.

Le seul reproche que je ferais à ce roman : j’ai très vite deviné qui était le tueur. Peut-être que j’ai trop lu de policier, ou alors c’est du à la jeunesse d’écriture de l’écrivain (après tout, c’est un premier roman). Je penche plutôt sur cette dernière option.

J’ai maintenant hâte de lire la suite, mais je le ferais dans l’ordre de parution.

  • Écrit par Franck Thilliez
  • Saga Franck Sharko (T.1) et Saga Franck Sharko et Lucie Hennebelle (T.1)
  • ISBN/EAN : 9782266204996
  • Nombre de pages : 448
  • Genre : Thriller
  • Format : Poche
  • Prix : 6,95 €
  • Date de parution : 08 Juin 2011
  • Édité par Pocket
  • Fiches : LivraddictGoodreadsBabelio

I Am Mother

Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Afin d’éviter l’extinction des êtres humains, un robot « La Mère » a été désigné afin de les éduquer. Une femme va mettre en péril ce nouvel équilibre.

MON AVIS

Nous voilà plonger dans un un monde post apocalyptique. On ne sait pas vraiment ce qui a bien pu se passer pour qu’un robot soit en charge de l’éducation d’enfant, mais certaines questions trouverons des réponses à la fin du film.

La relation entre le robot et la fille est primordial dans ce film. Elle n’a pas de nom à part celui de fille. Ce robot qui n’a rien d’humain va prendre des décisions qui vont sembler difficile au spectateur mais qui sont celles que pourrait prendre une véritable mère pour ces enfants. Notamment le don de soi.

Une femme va faire son apparition et à partir de ce moment là, l’équilibre qu’il y avait entre mère et fille va se trouver en péril.

Voir cette jeune fille ne pas savoir que choisir entre celle qu’elle a connu depuis sa naissance et celle qui est de son espèce mais qui n’a rien en commun avec elle et semblable à ce que peuvent ressentir certains jeunes durant l’adolescence : un passage initiatique, une épreuve pour les faire grandir.

Ce film est une superbe transition de l’âge d’enfant à l’âge adulte sur fond d’extinction de l’humanité. Le destin de l’Homme est entre les mains d’une jeune fille et tout dépendra de ces choix.

Quand à Mère, on comprend mieux ses intentions, sa mission à la fin du film.

Les mystères de Harper Connelly T.1 : Murmures d’outre-tombe

Étiquettes

< Chronique initialement publiée en 2015 >

SYNOPSIS

« Depuis que j’ai survécu à la foudre, je suis capable de sentir et de revivre les derniers instants des morts. Contrairement aux apparence, cela peut s’avérer tuile : on me contacte pour retrouver les personnes disparues… enfin, décédées devrais-je dire.

Du coup, j’en ai fait mon métier. C’est sûr, tout le monde n’apprécie pas la façon dont je gagne ma vie mais, puisque je dois vivre avec ce « don », autant m’en servir.

Tolliver, mon demi-frère, m’accompagne. Un associé dont je ne peux pas me passer. Aujourd’hui, nous allons à Sarne dans l’espoir de retrouver une adolescente. Dénicher le corps ? facile ! Mais quitter la ville, c’est une autre affaire ! »

MON AVIS

Je connaissais déjà Charlaine Harris avec sa saga de « La Communauté du Sud » (True Blood pour ceux qui préfère la série télé) et je dois dire que je retrouve son style d’écriture avec « Harper Connelly ».

Un premier tome bien sympathique. Il n’est pas écrit de manière magistral, mais il est assez distrayant et j’ai pris un réel plaisir à le dévorer. car même si l’écriture est légère, on se prend vite d’affection pour cette jeune fille complètement paumée et on veut connaître la suite et surtout la fin de l’histoire.

  • Écrit par Charlaine Harris
  • Traduit de l’Anglais par Sophie Dalle
  • Titre original : Grave Sight
  • ISBN/EAN : 9782290025642
  • Nombre de pages : 288
  • Genre : Fantastique
  • Date de parution : 19 Janvier 2011
  • Format : Poche
  • Prix : 8,90 €
  • Édité par J’ai Lu
  • Fiches : LivraddictGoodreadsBabelio

Baba Yaga

Étiquettes

,

SYNOPSIS

Pour sauver sa fille dont elle a été séparée, une femme doit apprendre la terrible vérité cachée derrière la légende urbaine d’une sorcière démoniaque et vengeresse.

MON AVIS

Très honnêtement, passez votre chemin. Je n’ai jamais vu un film aussi mauvais.

Il n’y a rien. Tout est creux. Les acteurs sont médiocre et pas du tout crédible. Dommage, en temps normal j’aime assez Katee Sackhoff. Mais surtout tout est prévisible.

Du coup jamais le spectateur ne sursaute, il n’y a pas d’intrigue et on s’ennuie ferme. En plus c’est vraiment très mal filmé. On passe d’un plan à un autre comme du coq à l’âne et cela en devient difficilement compréhensible.

Donc à voir seulement pour rigoler ou si vous avez du temps à perdre car sinon Baba Yaga ne vous fera pas vivre de cauchemars.