Luigi's Mansion 3

Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Luigi a été invité à séjourner dans un superbe hôtel avec Mario et ses amis. Comment pourrait-il refuser une telle proposition ? Mais ses rêves de détente vont bientôt se transformer en cauchemar lorsque des fantômes vont se mettre à apparaître et que le Roi Boo va piéger Mario et ses amis dans des tableaux ! Grâce aux gadgets dernier cri de son vieil ami le professeur K. Tastroff, Luigi va devoir une nouvelle fois surmonter ses peurs pour empêcher le Roi Boo d’agir et sauver ses amis.

MON AVIS

J’avais pris beaucoup de plaisir avec la version sur 3DS alors j’attendais avec impatience ce nouvel opus.

Je n’ai fini le jeu que tardivement, mais en même temps, il faut avoir du temps devant soi pour pouvoir jouer correctement.

J’ai passé environ 24 heures sur ce jeu pour le finir au max. Je suis une perfectionniste et j’aime finir mes jeux en ayant tout trouvé ou presque. Je peux donc passer des heures sur un niveau si il me manque un seul objet.

Là on retrouve la collecte de gemmes pour chaque niveaux. Et il y a 17 niveaux au total : 2 sous-sols et les 15 étages. Il y a donc bon nombre de gemmes à découvrir dans des endroits vraiment tordus et des fantômes en conséquences. Un conseil, ne pas hésiter à utiliser le révéloscope.

L’histoire reste assez simple mais ça marche toujours autant. Luigi doit sauver ses amis prisonniers du Roi Boo dans des tableaux. Rien d’innovant par rapport au dernier jeu.

Par contre j’ai apprécié les petites nouveautés : la prise magique qui multiplie l’aspiration, le jeu en duo avec Gluigi, le double visqueux de Luigi et bien d’autres mais que je ne veux pas dévoiler au risque de donner des éléments de l’histoire.

Ce jeu se joue facilement et agréablement. J’ai passé un excellent moment et je n’ai testé que la partie solo. Nous n’avons pas encore fait de partie en multi ou en ligne. Bref un excellent jeu à avoir sur Switch.

  • Édité par Nintendo
  • Développé par Next Level Games
  • Genre : Action ・Aventure
  • Plateforme : Nintendo Switch
  • Prix : 59,99 €
  • Date de sortie : 31 Octobre 2019
  • Classe d’âge : 7

Urusei Yatsura Perfect Color Edition T.1

Étiquettes

,

SYNOPSIS

Attaques de robots, virées à la mer en Vespa… Lamu a décidément fort à faire pour veiller sur Ataru dans ces aventures trépidantes, romantiques et rocambolesques ! Grâce à ce premier volume d’Urusei Yatsura Perfect Color Edition, redécouvrez le style inimitable de Rumiko Takahashi (Grand Prix du 46e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême) dans une sélection de dix-sept chapitres en couleur !


MON AVIS

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. D’abord me replonger dans l’histoire me faisait plaisir. Il faut dire que j’ai toujours eu un petit faible pour le personnage de Lama, mais aussi parce qu’il ne s’agit pas seulement de relire toute l’histoire.

C’est ici un recueil de nouvelles. Et oui si vous ne connaissez pas les différents personnages et l’intrigue de base, vous allez être complètement paumée. Les histoires sont courtes et la mise en couleur assez réussi.

Attention, toutes les pages ne sont pas en couleur. Et non. Et en plus la plupart du temps il s’agit d’une mise ne couleur bi-color. Donc si vous vous attendez à voir quelque chose qui flash et qui vous ébloui; c’est raté.

Par contre la finesse du trait, la justesse dans le dosage de la couleur et surtout les différentes teintes obtenues avec deux ou trois couleurs de bases, ça c’est de l’art.

Et bien sûr il y a toujours l’humour. Omnipésent dans les oeuvres de Rumiko Takahashi, ici c’est même de l’humour absurde. Du coup c’est vraiment drôle et cela permet de créer des situations plus que concasses.

  • Écrit et illustré par Rumiko Takahashi
  • Traduit du japonais par Julien Pouly
  • Titre original : Urusei Yatsura Perfect Color Edition
  • Genre : Shonen
  • Nombre de pages : 320
  • Publié le 06 Novembre 2019
  • ISBN : 9782344038918
  • Publié par Glénat
  • Prix : 14,95 €
  • Fiches : LivraddictGoodreadsBabelioBook Node

Saint Seiya : Knights of the Zodiac Part.1

Étiquettes

,

SYNOPSIS

Les nouvelles aventures des jeunes Chevaliers du Zodiaque, chargés de protéger la déesse grecque réincarnée Athéna. Il leur faudra aussi combattre les puissants dieux de l’Olympe prêts à tout pour anéantir l’humanité.


MON AVIS

Il vaut mieux s’arrêter à la bande annonce.

C’est tellement mauvais que je ne veux même pas écrire d’article dessus. J’ai abandonné la série à la fin de cette première partie. Je ne ferais jamais la suite.

Alien III – L'adaptation du scénario jamais révélé

Étiquettes

SYNOPSIS

En 1987, William Gibson, père du cyberpunk, termine l’écriture d’un scénario original pour Alien III. Conçu comme la suite d’Aliens, Le retour, il n’est jamais arrivé sur nos écrans mais le scénario a fuité, les fans se le sont approprié et en ont fait un épisode culte.

Cette adaptation multicast terrifiante créée par Dirk Maggs, réalisateur acclamé, plonge les auditeurs au cœur d’une histoire inédite. Ils se retrouvent dans un huis-clos étouffant, côtoyant aliens et humains grâce à une nouvelle expérience audio immersive époustouflante. Sur fond de conflit spatio-économique entre deux superpuissances, l’équipage du vaisseau militaire est habité par les squelettes des survivants du film, conservés cryogéniquement : Ripley, Hicks, Newt et Bishop. Ceux-ci se retrouvent au centre d’une course aux armements biotechnologiques entre l’union des peuples progressistes et la weyland yutani lorsque leur navette est secourue.


MON AVIS

Encore une jolie expérience avec cette nouvelle adaptation en audio. Je pense que j’ai pris goût à ce genre de support pour ces histoires en multicast.

Si vous connaissez les films, sachez que le scénario est ici très différent du troisième volet de la saga. Ils n’ont en commun que le titre : « Alien III ». On ne retrouve pour ainsi dire pas du tout le lieutenant Ripley mais à l’inverse Hicks, Newt et Bishop.

L’action principal se passe une nouvelle fois dans un vaisseau et non pas sur une planète prison.

Et les différences ne s’arrêtent pas là. Se sont vraiment deux histoires totalement différentes et je me demande dans quels mesures je ne préfère pas ce scénario à celui du film que nous connaissons tous.

En tout cas j’ai apprécié retrouvé l’ambiance chargé de testostérone même si la gente féminine à une belle place et surtout des monstres qui cette fois s’adaptent aux formes de vie disponible.

En tout cas 2 h 16 d’écoute c’est trop court. Et je pense que c’est ici le reproche que je ferais à ce livre audio. C’est vraiment trop court. Une voir deux heures de plus ça n’aurait pas été de refus. Mais bon, je ne vais quand même bouder mon plaisir d’avoir découvert enfin le scénario d’origine, refusé pour une adaptation.

Dragon Quest : Your Story

Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

En digne fils de son père, Luca décide d’aller sauver sa mère des griffes d’Erebos le Fou, mais il lui faut d’abord trouver l’élu capable de brandir l’épée Zénithienne. Une adaptation en images de synthèses du cinquième volet de la saga vidéo ludique Dragon Quest.


MON AVIS

Encore une adaptation de jeux vidéos me direz-vous. Et bien oui, c’est le cas.

Ce petit film de Dragon Quest n’a pas beaucoup en commun avec le jeux, il faut se l’avouer, mais il reste plaisant à voir.

Graphiquement c’est assez joli et très coloré. Le style graphique n’est pas désagréable bien que très commun. Le gros reproche que je ferais, se sont les raccourcis. Par moment nous sommes dans l’action et d’un seul coup on passe carrément à autre chose. Je me suis même demandé si nous n’avions pas appuyé sur avance de chapitre par inadvertance, mais non, c’est décousue voilà tout.

Mis à part cela, l’histoire se tient plus ou moins. Et là fin a été assez surprenante et bien trouvé.

Bon ce n’est pas un grand chef d’oeuvre, les amateurs du jeu pourrons apprécier, l’univers est assez agréable. Plaisant sans plus, mais plaisant quand même.