Minuit dans l’univers

Étiquettes

, ,

Augustine, scientifique solitaire basé en Arctique, tente l’impossible pour empêcher l’astronaute Sully et son équipage de rentrer sur Terre. Car il sait qu’une mystérieuse catastrophe planétaire est imminente…


MON AVIS

Ce film n’a pas forcément trouvé son public. Il faut dire qu’il est très particulier et qu’il se produit presque à huit clos. Un homme se retrouve seul sur Terre. Il est condamné car malade mais il reste pour continuer à assurer une « maintenance ». Le reste de la population ? On ne sait pas trop où est passé le reste de l’humanité. Au départ je pensais qu’il avait fuit dans l’espace mais c’était incompatible avec l’un des buts d’Augustine (l’homme resté seul). Et au final on apprend presque à la fin du fil que les derniers êtres vivants se sont réfugiés sous terre.

Pourquoi un tel cataclysme ? Vous n’aurez jamais la réponse. Rien n’est dit, pas un seul indice à part le fait que l’air devient irréspirable. Pour ma part j’en ai déduit qu’il devenait empoissoné par la pollution atmosphérique. Mais je n’ai jamais eu de réponse claire à mon hypothèse. Donc chacun peut se faire son opinion.

Ce que j’ai apprécié dans ce film est le principe d’avoir un homme seul contre la nature. Un juste retour des choses quand on sait que nous épuisons les denrées de notre planète. Et ensuite il essait par tout les moyens de transmettre des informations à une navette qui est de retour sur Terre. Un vaisseau d’exploration qui est parti depuis plusieurs années pour une exploration spatiale et qui est proche de revenir. Il faut absolument leur faire savoir que seul la mort les attends à l’arrivé.

Ce film est discutable. On aime ou on déteste. J’ai préféré l’aimé même si je suis restée sur ma faim et que je n’ai pas su tout les tenants et tout les aboutissants de cette histoire. Il faut quand même saluer la prestation de George Clooney qui pousse la folie au maximum.

Note : 7 sur 10.