HPI : Haut Potentiel Intellectuel (saison 1)

Morgane, 38 ans, 3 enfants, 2 ex, 5 crédits, 160 de QI et une bonne dose d’insoumission, va voir son destin de femme de ménage chamboulé lorsque ses capacités hors norme sont repérées par la police qui lui propose un poste de consultante. Problème : Morgane déteste les flics !


MON AVIS

Je vous parle aujourd’hui d’une série française. Je mets rarement les séries française en avant sur ce blog mais je me suis vraiment donné comme objectif de vous donner mon avis sur tous ce que je regarde. Même la série la plus insignifiante pour bon nombre de personnes.

Mais voilà, j’ai été surprise avec cette série et en deux jours je me suis faite la totalité de la saison. J’en avais entendu parler dans la famille. « C’est super », « Drôle », « Ça change de ce que l’on voit »… bon je ne suis pas d’accord sur tout mais j’ai quand même accroché.

Morgane est une femme complètement déjantée comme je les aime. Elle dit ce qu’elle pense et cela même si cela risque de lui attirer des pires ennuis. Elle essaie comme elle peut d’assumer son rôle de mère tout en restant une femme et cet aspect j’aime beaucoup. Bon elle se retrouve dans une situation pas possible dès le départ et se retrouve embarquée comme consultante au sein de la police lilloise.

Je ne vais pas vous mentir, le fait que la série se passe dans ma région et dans les villes que je connais par coeur a beaucoup joué dans son succès. J’aime bien essayer de reconnaître les endroits où tout a été tourné et parfois sur certains plans ça prend le pas sur l’histoire. Mais Morgane n’est pas qu’une femme exubérante. Elle a un style vestimentaire des plus surprenant pour une femme de son âge (on est d’accord à 38 ans on est très loin de la grand-mère). En fait pour être honnête je ne m’habillerais pas comme elle. Mais cela reste un avis personnel. Ce qui me plait dans ces tenues c’est qu’elle les assume et refuse les critiques sexiste à son égard et là j’applaudie bien fort ! Car oui, nous avons le droit de nous habiller comme on le souhaite.

Sa relation avec la Police ? Chaotique et cela dès le départ mais au fil des épisodes on sent une certaine complicité s’instaurer avec son coéquipier. Rien de nouveau dans ce schéma de série. On connaît ce genre de relation ailleurs et la première série française qui me vient à l’esprit c’est Balthazar. On connait tous la relation particulière entre la femme flic et le médecin légiste.

Mais même si il y a des clichés très connus dans cette série j’aime assez les divers sujets qui sont exploités subtilement : l’homosexualité, les violences conjugales, les fausses accusations… elles sont nombreuses.

Une série que j’ai donc apprécié avec des acteurs pas toujours juste mais attachant.

Note : 8 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s