Zodiac

Zodiac, l’insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l’Eventreur de l’Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s’attribua une trentaine d’assassinats, mais fit bien d’autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent. Ceci est la chronique de sa traque qui s’étire sur deux décennies…


MON AVIS

Nous connaissons tous ce tueur en série qui a tant inspiré des films, des séries ou des oeuvres littéraires. Ce tueur c’est le Zodiac. Il s’est lui-même nommé ainsi et encore à ce jour nous ne connaissons pas son identité.

Ce film est inspiré du roman du même nom et il est le point de vue de l’écrivain qui a enquêté sur Le Zodiac. Il faut donc le voir comme une oeuvre de fiction inspiré de faits réelles mais que dont les théories n’ont jamais été prouvées avec certitudes.

Néanmoins ce film donne des pistes dont une très sérieuse. Mais ce que j’aime notamment c’est qu’il n’impose pas totalement sa vision. Le doute est toujours là et le spectateur est libre de se faire sa propre opinion.

Mais je ne veux pas faire ou refaire l’historique des crimes du Zodiac. Ici je viens vous parler d’un film que je trouve très bien fait et qui tient en haleine du début à la fin.

La réalisation est tranchante et nous montre comment une personne inconnue peu interagir et surtout influencer la vie de bon nombre jusqu’à la détruire. Car ici il s’agit aussi d’une critique de ces hommes qui ont tout donné – ou presque – pour tenter de résoudre une énigme. Ils se sont oubliés, jusqu’à devenir parfois des parias. Ils ont donné de leur temps mais aussi des pans de leur vie allant jusqu’à sacrifier ceux qu’ils aiment pour une quête de la vérité. Et tout cela pour quoi ? Avoir des certitudes qu’ils ne peuvent pas prouver.

C’est également un véritable tour de force pour les acteurs qui se sont investis pleinement dans leur rôle. Et je ne vois pas ce film pour la première fois mais c’est seulement maintenant que je le chronique car il touche, émeu et surtout il marque par son thème.

Le Zodiac restera je pense un mystère dans l’histoire un peu comme Jack l’Éventreur et ici un film grandiose avec une réalisation parfaite nous parle de cette histoire qui a plongé l’Amérique dans un état de psychose et qui a fait la une des tabloïds durant de nombreux mois.

Après tout c’est un Fincher, donc le film ne peut être que parfait (ou presque) avec différents degrés de lecture et un mystère planant toujours jusqu’à la fin.

Note : 8 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s