Starship Troopers

Poster un commentaire

21 août 2018 par Knit Ael / Aelurus

Starship Troopers

SYNOPSIS

Au XXIVe siècle, une fédération musclée fait régner sur la Terre l’ordre et la vertu, exhortant sans relâche la jeunesse à la lutte, au devoir, à l’abnégation et au sacrifice de soi. Mais aux confins de la galaxie, une armée d’arachnides se dresse contre l’espèce humaine et ces insectes géants rasent en quelques secondes la ville de Buenos-Aires. Cinq jeunes gens, cinq volontaires à peine sortis du lycée, pleins d’ardeur et de courage, partent en mission dans l’espace pour combattre les envahisseurs. Ils sont loin de se douter de ce qui les attend.

MON AVIS

Voilà bien un film qui ne fait pas l’unanimité. Certains diront qu’il s’agit d’un chef-d’oeuvre, d’autres vont crier au scandale et à la violence gratuite. Je vous laisse deviner dans quelle catégorie je me trouve en sachant que j’aime beaucoup Robocop et Total Recall. Et oui, le cinéma de Paul Verhoeven a bercé mon adolescence et je fais partie de ces personnes qui aiment voir, revoir et encore revoir Starship Troopers.

Oui, il s’agit d’un film violent, et je peux comprendre que cela choc, mais il faut voir au delà. Car il y a un véritable message dans ce film. Les informations pleuvent en continu, on propose sans arrêt d’en savoir plus. Il y a un libre accès pour toi. Cela vous rappelle quelque chose ? Et oui, c’est comme maintenant. Vous avez envie d’en savoir plus ? Il suffit de regarder sur internet. D’ailleurs nous l’emmenant partout avec nous grâce à nos chers smartphones. Nous vivons actuellement dans une société où l’information est tellement libre d’accès que l’on ne va plus dans le fond des choses, l’on « survole » les informations comme dans le film. Du coup l’on ne voit que des demi-vérités et bien entendu l’on se fait endoctriner facilement.

Voilà d’où vient l’aspect très militaire du film. C’est une référence évidente aux régimes fascistes qui ont traversé notre histoire. Mais ici le réalisateur n’en fait pas l’apologie, bien au contraire. Il va le tourner en ridicule et s’en moquer ouvertement.

Ce film peut avoir plusieurs degrés de lecture. Il y a d’abord le « blockbuster » sous fond de film de guerre et cela marche et il y a le film qui va provoquer et rendre les gens mal à l’aise ou au contraire les faire réagir. Verhoeven aime jouer l’ambiguïté et cela à travers tous ces films. Il aime les double lecture et cela lui permet de toucher un lus large public mais cela va aussi alimenter la polémique.

J’aime assez son cinéma et pour moi Starship Troopers reste un classique que je regarde toujours une fois par an minimum.

Maintenant je vous laisse compter combien de fois j’ai pu voir ce film depuis.

 

 

Réalisateur : Paul Verhoeven
Scénariste : Edward Neumeier
Acteurs : Casper Van Dien, Denise Richards, Dina Meyer, Michael Ironside, Jake Busey, Steven Ford, Clancy Brown, Neil Patrick Harris, Brenda Strong…
Durée : 2 h 09
Genre : Science-Fiction, Aventure
Pays d’origine : Etats-Unis
Date de sortie : 21 Janvier 1998
Adapté du livre : Etoiles, garde-à-vous ! de Robert Heinlein

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Profil

Knit Ael / Aelurus

Knit Ael / Aelurus

Nordiste passionnée et pleine de passion : le tricot, les films, les jeux-vidéos et la lecture.

Afficher le Profil Complet →

Afin de connaître les prochains articles abonnez-vous par mail.

août 2018
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Dernière lecture

Dernier cinéma

Ma communauté

Challenge lecture

2018 Reading Challenge

2018 Reading Challenge
Aelurus has read 39 books toward her goal of 60 books.
hide

Archives

%d blogueurs aiment cette page :