Étiquettes

, , , , ,

SYNOPSIS 

Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d’Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l’espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d’un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu’elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu’elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible… et vers la compagnie d’alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux…

MON AVIS

Un roman acheté à bas prix (3,99€) lors d’une opération spéciale de Milady et que je ne regrette pas. Le seul point noir : je vais devoir me procurer les suivants (4 tomes) pour finir cette saga palpitante.

Et oui, j’ai vraiment été embarquée par ma lecture. On est rapidement dans l’histoire et elle tient suffisamment en haleine la lecture pour l’accrocher jusqu’au bout. Ce roman m’a fait penser à d’autres épopée bien connue. Tour d’abord le lieu : Alasea. En lisant le nom du pays je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Alagaësia de la saga l’Héritage (Eragon, l’Aîné, Brisingr pour finir l’Héritage). Et je veux bien croire que Christopher Paolini (auteur de cette saga) a dû lire James Clemens avant de se mettre à l’écriture.

Mais je pense également que James Clemens devait avoir lu J. R. R. Tolkien avant de se mettre à l’écriture, car l’influence de cet auteur est bien présente. Une quête à accomplir, des personnages atypiques qui se réunissent contre toute attente autour d’un être qu’il faut protéger ? Cela ne vous rappelle rien ? Moi si, clairement.

Mais même en sachant cela, la lecture reste agréable et surtout facile. Les chapitres s’enchaînent très rapidement et il y a un bon rythme dans le roman. A aucun moment le lecteur ne s’ennuie.

Pour vous dire, j’avais à peine fini que mon adolescente me l’a pris et elle en a déjà lu presque les 3/4 (en une semaine).

Une belle découverte que je vais approfondir avec les tomes suivants.

Auteur : James Clemens
Illustration : Anne-Claire Payet
Traduction : Isabelle Troin
Date de parution : 7 Novembre 2008
ISBN/EAN : 9782811200404
Nombre de pages : 546
Format : Poche
Titre original : Wit’ch Fire 
Prix : 8,20€
Editeur : Milady

 

 

Logo Livraddict