Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Nathalie lesage, capitaine au caractère bien trempé, travaille au sein d’une brigade spéciale de la BRP. Elle aura fort à faire pour démanteler la branche proxénétisme « Gorgona », spécialisée dans l’organisation de soirées parisiennes.. Elle devra côtoyer un milieu où règnent la perversion et les pratiques extrêmes. Victime d’un banal accident, l’enquête va alors prendre une tournure inédite et le décès de son frère l’obligera à renouer avec son passé et sa Bourgogne natale, à Montceau les Mines…

MON AVIS

Âme sensible, s’abstenir. Voilà une phrase qui pourrait résumer l’ambiance de ce roman. Le lecteur plonge très rapidement dans un univers qui ne laisse que peu de chose à l’imagination: la prostitution mais sous ces aspects les plus sordides et horrible.

De soirées mondaines où le sexe est le maître mot à des dérives perverses comme le SM; le sondage ou encore la pédophilie, rien n’est épargné au lecteur. Mais le ton est donné dès le départ alors vous en pourrez pas dire que vous avez été surpris.

Ce premier roman du genre nous plonge dans la vie du capitaine Lesage. Une jeune femme compétente mais qui va se retrouver dans des situations qui risquent de lui porter préjudice. Pour pouvoir résoudre son enquête, elle va devoir résoudre son passé.

Je ne connaissais pas cet écrivain et je dois remercier Joël des éditions Taurnada de me l’avoir ait découvrir. Le style d’écriture est franc et direct, l’auteur ne passe pas par quatre chemins pour vous faire lire ce qu’il doit raconter et il n’y a donc aucunes ambiguïté. D’un côté cela a du bon car au moins vous n’êtes pas emmené sur une fausse piste mais en même temps cela permet de trop facilement voir le reste venir.

Je ne vais pas dire que j’ai vite compris le fin mot de l’histoire, mais j’ai rapidement eu des clefs qui m’ont permis de comprendre le déroulement des événements.

Par contre les descriptions des différentes situations sont intéressantes car très réalistes. C’est à se demander si l’écrivain n’a pas été immergé dans ces ambiances pour réussir à bien les rendre.

EN tout cas j’ai vraiment apprécié ma lecture. J’ai lu le début tranquillement et à un moment j’ai eu du mal à décrocher. Il fallait que je sache la suite de l’enquête et savoir comment Nathalie Lesage allait s’en sortir. J’ai eu de la compassion et de la tristesse pour elle et en même temps je ressentais aussi un désir de vengeance.

Ce roman va sortir prochainement (le 12 septembre) et je me dis que si vous ne savez pas quoi lire à la rentrée comme thriller, je peux vous conseiller celui-ci les yeux fermés. Je pense que les lecteurs ne seront pas déçus.