Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Un soir, dans une maison isolée au milieu du désert australien, un vieil homme, Jake Cullen, et son petit-fils Scotty sont attaqués par un sanglier monstrueux. L’enfant disparaît et le grand-père, amputé d’une jambe, est un moment accusé du meurtre. Deux ans plus tard, Beth Winters, journaliste américaine, débarque dans la région pour enquêter sur un massacre de kangourous…

MON AVIS

Je vous parle de ce film ? Si vous le regardez à notre époque, vous allez trouver cela vraiment too much et surtout ultra kitsch. Et j’avoue, vous aurez raison, mais je vous conseille de le voir autrement : avec le recul de l’époque et je suis sure que votre analyse sera bien différente.

En tout cas pour moi ce fut le cas. Très honnêtement, je n’avais pas envie de le regarder. Si, si je vous assure. Mais chez nous les décisions se font en commun et il en faut pour tous les goûts. Alors cette fois-là c’est l’Homme qui a choisi le programme et faible femme que je suis, j’ai dit oui pour ce film.

Bon, au début je me suis dit « c’est quoi ce truc ? n’importe quoi ! ». Et finalement, je suis rentrée dans le film et j’ai commencé à voir les choses différemment.

Car derrière le côté ultra kitsch il y a une vraie recherche et surtout un désir de bien faire et de distiller une ambiance. Alors, oui, c’est grossier, oui c’est pas super bien fait, mais j’ai été prise dans le film j’ai fini par y voir une petite pépite cinématographique. Car pour l’époque c’était révolutionnaire et surtout du jamais vu. Déjà par le sujet, un sanglier tueur (ça change des requins et autres monstres marins) et aussi par le traitement de l’image et la façon de filmer.

Alors on aime ou on aime pas, mais moi j’ai apprécié ce film et avec les yeux des années ’80, je me dit que c’est un film qui marquera son époque.