Étiquettes

SYNOPSIS

Peu après la fin de la guerre avec les Klingons, qui a vu la mort de Gabriel Lorca de l’Empire Terrien, l’unification de l’Empire Kinglon ayant permis la paix, et la réhabilitation de Michael Burnham, sept signaux rouges apparaissent un peu partout dans la galaxie. Le timing de ces signaux, juste après la guerre, et la puissance inimaginable pour les créer mettent Starfleet et la Fédération en alerte rouge. Le Capitaine Christopher Pike est affecté au commandement du Discovery avec pour mission de découvrir la nature exacte de ses signaux et la raison de leur apparition. Pour ce faire, il devra notamment travailler avec la mystérieuse Section 31 de Starfleet. Il s’avère que ces signaux sont liés à une entité totalement inconnue jusqu’ici, surnommée « l’Ange Rouge », ainsi qu’à Spock, l’officier scientifique de l’USS Enterprise et frère adoptif de Michael Burnham…

MON AVIS

La première saison était déjà intéressante, mais cette fois-ci la deuxième est vraiment dans l’esprit Star Trek et met la barre très haut : explorations de mondes, rencontres avec d’autres civilisations et voyage temporel.

Cette saison était juste Wahou ! Excellente du début à la fin !

Retrouver l’esprit Star Trek était vraiment, vraiment plaisant. Les personnages prennent toute leur place et ils ont tous un rôle essentiel à jouer. En particulier Saru, qui était effacé dans la saison une et qui devient ici un personnage essentiel pour l’équipe et la série de l’équipage.

J’avoue que si la troisième saison est aussi bonne que celle-là, je signe tout de suite. Et je l’attends du coup avec grande impatience.

Mais en attendant, il faudra s’attendre à se retrouver dans une histoire un peu complexe. Spock fait son apparition et va suivre Michael Burnham jusqu’au bout. Il est d’ailleurs très intéressant de suivre la dualité entre le frère et la soeur et de voir leur attachement mutuel et surtout l’évolution de leurs sentiments. C’est d’ailleurs l’affection qu’ils se portent qui sera le moteur de bon nombre de décisions importantes.

Ici chacun trouve sa place et l’investit pleinement. Il n’y a pas de laissé pour compte et les destins de chaque personnage vont se retrouver liés les uns aux autres.

Comme je le disais un peu plus haut : vivement la suite !