Peau d’Homme

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité.

La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ?

À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l’humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d’homme nous invite tant à la libération des mœurs qu’à la quête folle et ardente de l’amour.


MON AVIS

J’ai beaucoup entendu parlé de ce roman graphique et je me suis dit que j’allais aussi le lire pour me faire une opinion. L’Homme me l’a offert pour la St Valentin. Cela peut paraître étrange ce genre de cadeau (un roman sur une femme qui se change en homme) mais c’était tout à fait de circonstance.

Cela se lit très rapidement mais il faut bien prendre le temps d’admirer le style graphique et surtout les petits détails qui font la différence. l’histoire est superbe. C’est d’une simplicité déconcertante et en même temps cela permet d’ouvrir une vraie réflexion sur la condition de la femme et les différences entre les sexes. L’Amour avec une grand A. Voilà ce qu’est cette histoire. Une femme qui doit épouser un homme qu’elle ne connaît pas. Dans sa famille on se donne une peau d’homme pour pouvoir vivre en tant que sexe opposé et ainsi le comprendre avant le mariage. Mais que se pass t-il quand votre futur époux tombe amoureux de vous dans votre peau d’Homme ? Les complications pointent le bout de leurs nez.

C’est romantique et en même temps effrayant. C’est l’histoire d’un homme qui aime les hommes, d’une femme qui aime un homme, d’une femme qui refuse sa condition de femme et souhaite prendre les choses en main dans une époque où elle n’est qu’un objet.

C’est poignant, puissant et bouleversant. Un roman graphique à la hauteur de sa réputation et qu’il faut absolument lire.

C’est un énorme coup de coeur pour moi.

Note : 9.5 sur 10.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s