Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

MON AVIS

Je pense que tout le monde connait maintenant le célèbre sorcier qui a vécu en compagnie de ces deux amis des aventures extraordinaire ? Mais comme je fais toujours une chronique pour une lecture, je me dois d’en faire également une ici.

Je n’ai pas relu ce roman dernièrement, alors excusez moi si parfois c’est un peu approximatif mais je vais surtout travailler avec mes souvenirs.

Le premier tome d’Harry Potter et celui de la découverte. Découverte d’un univers que personne ne connaissait jusqu’à présent, découverte de personnages qui promettent de belles aventures et découverte d’un langage qui va vite rentrer dans l’usuel.

Je m’explique : tous le monde sait maintenant ce qu’est un moldu : une personne ne pratiquant pas la magie, mais ce terme va même maintenant plus loin et décrit ceux qui en sont pas initiés. Voilà, les mots nouveaux dans Harry Potter rentre dans le langage courant (chez les geeks).

Mais ici il s’agit surtout d’aventure. Ce jeune sorcier qui va vivre des choses qu’il ne soupçonnait pas quelques heures auparavant. Certes il savait que des choses étrange se produisaient parfois mais il n’avait pas d’explications logique. Et là, un monde magique s’ouvre devant lui et devient la solution à son quotidien morne et insipide.

Mais Harry Potter c’est également un espoir. L’espoir de vivre dans un monde difficile et qui a un passé lourd. Un jeune sorcier connu de tous mais qui ne se connait pas lui-même. C’est également une belle histoire d’amitié. Ici, bien entendu ce n’est que les prémices, mais toutes les clefs sont déjà en place pour que l’amitié naissante entre Ron, Hermione et Harry grandisse et se renforce.

Harry Potter à l’école des Sorciers (en français) c’est également l’histoire de la pierre philosophale (Philosopher’s Stone dans le titre anglais). Cette pierre je la connaissais déjà pour en avoir entendu parlé durant mes précédentes lectures. Il s’agit du graal des alchimiste : la pierre qui procure la vie éternelle. Mais même si on ne s’en doute pas, cette première aventure est une des clefs pour le grand final. Dans cette histoire il y a nombres de détails indispensable pour la suite. Les bases sont solide et déjà promettent beaucoup.

Bien qu’étant un roman jeunesse, cette lecture s’adresse également aux adultes qui seront ravis de retrouver une âme d’enfant.