Mermaid saga T.1

Parce qu’il a mangé la chair d’une sirène, Yuta est devenu immortel. Depuis des siècles, il traverse le Japon à la recherche d’une de ces femmes-poissons qui pourra enfin lui permettre de vieillir. Mais ces créatures envoûtantes sont aussi belles que dangereuses et c’est dans le sang et les sacrifices qu’il va les retrouver… 
Un superbe conte noir et mélancolique qui dévoile une autre face de la créatrice de Ranma 1/2.
Après la publication du premier opus Mermaid Forest, Rumiko Takahashi a complété cette saga, devenue culte au fil des années. Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous proposer une version intégrale de la série, en deux tomes grand format.


MON AVIS

Quand j’ai vu ce manga dans les rayonnages j’ai crié un grand OUIIIIIIII ! J’étais super contente de le retrouver dans une nouvelle édition. Il faut dire que je connaissais cette série de mn adolescence qu’à travers les magazines que l’on avait à l’époque (coucou Manga Player). Et la qualité n’était pas toujours au rendez-vous. Alors là, bonheur, une belle édition au format confortable (un peu plus grand qu’un poche) et qui regroupe toutes les histoires connues.

Bon, passé ma joie, il fallait bien que je le (re)lise. Alors je me le suis gardée de côté pour le Cold Winter Challenge. Et oui, j’ai réussi à la caser dans une catégorie : Cocooning Hivernal – Vitrines de Noël. Et comme j’essaie de lire mes romans du challenge dans l’ordre, j’ai du patienter pour m’attaquer à celui-ci.

Mais quel bonheur de retrouver Yuta et Mana les deux immortels ayant mangé de la chair de sirène. Et oui, les sirène sont des femmes poissons mais elles ne sont pas toujours gentils (voir même jamais) et les personnes cherchant à les attraper ne le sont pas non plus.

Avec ça vous savez au moins que si vous lisez du Rumiko Takahashi pour le côté loufoque et barré de ces personnages et son humour à toute épreuve, vous devez ici passer votre route car de l’humour il n’y en a pas. Non, les thèmes abordés dans chacune des histoires sont assez plombantes et loin d’être gaies. Mais j’aime aussi ce côté sérieux de l’autrice qui arrive à nous montrer à chaque fois des facettes très différentes dans chacune de ces histoires.

Yuta a plus de 500 ans et il recherche la solution à son immortalité. Il veut vivre et mourir normalement et pas seulement en se retrouvant avec la tête à côté du corps (quickening, Highlander si tu passes par là…).

Cette série n’est pas l’une des plus connue de l’autrice mais c’est une de celle que je chérie le plus. Les personnages sont intéressants, chaque histoires nous montre une facette d’eux et nous donne une petite leçon de vie ou de morale sans accabler le lecteur. C’est beau, bien traduit (oui c’est important) et après avoir fini ce premier tome, j’en redemande. Heureusement j’ai déjà la suite (et fin 😥). Oui, cette série ne comporte que deux tomes mais en même temps c’est déjà beaucoup mieux que rien.

Note : 8 sur 10.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

Un commentaire

Laisser un commentaire