Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

Ce nouveau chapitre de la saga Resident Evil, situé en 1998, dévoile enfin les secrets du manoir Spencer et de la ville qui fut autrefois le siège florissant du géant pharmaceutique Umbrella Corporation. Depuis le départ de la toute-puissante entreprise, Raccoon City a sombré jusqu’à la ruine, et une menace terrible rôde dans l’ombre. Lorsque le mal se réveille, Claire et Chris Redfield accompagnés de Jill Valentine unissent leurs forces pour tenter de découvrir la vérité sur Umbrella, en espérant voir le bout de la nuit…


MON AVIS

Le film est sorti en vente mais c’est en location que j’ai voulu le voir. Car il faut bien avouer que les critiques n’ont pas été bon alors ne gaspillons pas l’argent pour un film qui n’en vaut peut-être pas la peine.

Et voilà, je peux enfin me faire ma propre opinion. On connait tous les différents films fait précédemment sous le label Resident Evil. ces films mettant en scène une actrice connue et qui sont très loin d’être des chef-d’oeuvres. Mais au moins quand on regarde l’un de ces films on sait qu’ils sont mauvais dès le départ et on les regarde pour dire de s’amuser devant du zombie.

Là j’avais un petit espoir que se soit différent. Espoir qui a été très vite balayé lorsque j’ai vu à l’écran le personnage de Leon S. Kennedy. Non mais c’est quoi cet acteur qui nous dépeint un Leon caricatural, complètement ridicule, bien loin de l’agent badass que je connais ? Non, définitivement non, on m’avait perdu pour tout le reste de l’histoire.

Ce film qui est pourtant le plus fidèle à l’histoire des jeux vidéos n’a pas du tout fonctionnait pour moi. Je l’ai trouvé mauvais du début à la fin.

Certaines scènes sont des copies conforme de certaines scènes cinématographique des jeux vidéos. Certains effets spéciaux sont hyper bas de gamme et cette volonté de mélanger l’histoire du premier et second Resident Evil n’est pas une réussite.

Je dois avouer qu’il y a quand même de bonnes idées mais terriblement mal exploitées. L’Homme a trouvé que le film n’était pas si mauvais. Pour ma part, la grande fan que je suis de la licence, n’a pas été convaincue et je comprends mieux les critiques catastrophiques que ce film a essuyé.

Conclusion

Un film plutôt fidèle à la franchise de jeux mais mal foutu dans l’articulation de l’histoire avec des personnages bien loin du charisme des originaux. Une déception profonde et je trouve dommage que les adaptations de ce jeux soient toujours de mauvaises adaptations.

Note : 4 sur 10.

Laisser un commentaire