Ta mort en salopette

Auto-dérision et humour graveleux autour de la mort

Éditions Audible Originals (2019)

Une vie parfaite, sur le point personnel et professionnel. Paul a absolument tout ce dont il a besoin pour être heureux : une femme parfaite pour lui, Mathilde, deux enfants qu’il idolâtre autant qu’il chambre, François, un ami sur qui il peut compter pour les choses importantes autant que pour ses conneries, et Chloé, son assistante, qui, avec vingt ans de plus aurait pu être sa femme. Paul n’a besoin de rien d’autre.

Pas même de mourir. Pourtant, il n’a plus que deux mois à vivre. Paul ne va rien changer à sa vie durant ces deux mois, il ne va rien entreprendre de fou, parce qu’il n’en a ni le besoin ni l’envie. Au contraire, la seule chose qui le motive à présent est que sa mort à venir ne vienne en rien perturber son quotidien et celui de ses proches. Et… il a une idée en tête : un vieux pari avec Mathilde, qu’il est temps de mettre en œuvre, et surtout de gagner.


MON AVIS

Roman audio gratuit offert aux abonnés Audible, je dois bien avouer que je ne l’aurais pas pris ou commencé en temps normal. Le titre interpelle mais le sujet ne me bottait pas plus que cela.

Mais voilà, je suis dans une semaine où je n’arrive pas à lire au format papier. Non, pas de panne de lecture, juste trop de fatigue et un boulot trop prenant. Alors la lecture audio me va très bien en ce moment car je peux en même temps faire d’autres choses.

Il est court, un bon argument pour le commencer. Me voilà donc propulser dans une histoire de mort.

Car la mort est le thème principal de ce roman. Paul n’a plus beaucoup à vivre et il compte bien en profiter au maximum en organisant notamment son enterrement de la manière la plus ridicule qui soit mais en ne disant rien à sa femme et ses enfants.

Et voilà déjà ce qui m’a gêné dans cette histoire. Dans ce genre de situation il peut y avoir des non-dits mais là c’est carrément des mensonges montés de toutes pièces car Monsieur refuse d’affronter la tristesse et le désespoir des personnes qu’il aime. Et j’ai trouvé cela d’un égoïsme sans nom. Je peux comprendre qu’il veuille continuer à vivre le plus normalement possible mais là c’est penser uniquement à lui et pas aux autres. Car quand il ne sera plus là, les autres n’auront pas eu le temps de se préparer à vivre sans lui. Plus grave : ils n’auront pas eu le temps de lui dire au revoir décemment.

Vous l’aurez compris, j’ai pas vraiment adhéré à l’idée de fond. Et puis tout est tourné avec trop d’humour et de références graveleuse à sa future situation définitive. On avait compris dès le départ, pas la peine d’en rajouter des tonnes.

Par contre je dois bien saluer la performance des acteurs tout au long de cette narration. Ce côté du livre j’ai apprécié. En fait je suis allée au bout de mon écoute plus pour entendre les jeux des narrateurs que pour l’histoire en elle-même.

En conclusion

Je pense que ce genre d’histoire peut trouver son public. Se ne sera malheureusement pas moi. J’ai eu des proches pour qui je n’ai pas pu dire au revoir comme je le voulais, alors l’idée de base de cette histoire ne me plaisait pas. Cependant les acteurs jouant les différents rôles sont très bons et j’ai eu plaisir à les écouter.

Note : 6 sur 10.

Laisser un commentaire