Digital Way Of Life, intégrale

Éditions Taurnada (2022)

Serons-nous l’esclave de notre assistante de vie connectée ?
Nos traces sur le Net constitueront-elles des preuves à charge ?
La parole et la pensée deviendront-elles pathologiques à l’heure de la communication concise et fonctionnelle ?
Qu’arrivera-t-il si les algorithmes des moteurs de recherche effaçaient des pans entiers de notre mémoire collective ? Autant de questions parmi d’autres, qu’Estelle Tharreau soulève dans Digital Way of Life, ce nouvel « art » de vivre numérique qui place l’homme face au progrès et à ses dérives.


MON AVIS

Je ne remercierai jamais assez les Éditions Taurnada de régulièrement penser à moi en me proposant des Services Presse. Cela me permet d’étoffer ma PAL (mais non elle n’est jamais assez haute) mais surtout de découvrir des auteurs de talents que j’apprécie de plus en plus.

Je me suis renseignée un peu sur ce roman avant de le le lire car il s’agit non pas d’une histoire mais d’un recueil de nouvelles basées sur plus ou moins le même thème et qui a déjà fait l’objet d’une publication antérieure au rythme d’une histoire à la fois.

Vous savez qu’en général les recueils de nouvelles cela peut être compliqué pour moi car je trouve souvent cela trop court et je n’arrive pas à m’immerger totalement dans le récit.

Et bien, il faut bien une exception pour confirmer la règle (ou plutôt ma difficulté habituelle) car je peux vous dire que j’ai été prise aux tripes très rapidement et cela dès la première histoire.

Ici la trame principale de ces récits est bien entendu la technologie et ces dérives poussées à l’extrême.

C’est dérangeant, cela se fait se poser des questions sur notre rapport à la société et à la technologie, cela choque (parfois) mais dans le but de faire réagir, cela m’a perturbé par moment. Bref, j’ai trouvé ce livre terriblement efficace, bien pensé et assez bien écrit. J’ai été embarquée très vite dans les histoires voyant par moment comment cela allait finir et d’autres fois pas du tout et du coup étant surprise.

Ces récits sont clairement inspirés du principe de la série Black Mirror pour ceux qui connaissent, mais la similitude ne m’a pas du tout dérangée. Au contraire j’ai trouvé le parallèle intéressant et si on connait également la série, j’irais même jusqu’à dire que c’est complémentaire. Car aucune histoire n’est en doublon.

Donc pour finir, vus ne connaissez pas encore la plume d’Estelle Tharreau ? C’est l’idéal pour la découvrir. Vous avez envie de changer de vos lectures habituelles ? Foncez ! Vous ne serez pas déçus (disponible uniquement en numérique)

Note : 8 sur 10.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

Laisser un commentaire