Alice au Pays des Morts-Vivants

1

30 septembre 2017 par Knit Ael / Aelurus

Alice au pays des Morts-Vivants T.1

Quatrième de couverture :

Pays des Morts, Inde. Du monde d’hier, il ne reste rien, juste les armes, nécessaires à la survie. Depuis qu’un virus a réduit la quasi-totalité de l’humanité à l’état de zombies, le Comité Central règne sur cette partie du globe. L’instrument de son pouvoir : son armée, Zeus.

Alice, quinze ans, vit dans une communauté restée indépendante et libre. Pour toute école, elle n’a connu que celle du combat. Mais elle y excelle/ Lors d’une patrouille, elle surprend un mort-vivant portant des oreilles de lapin roses qui sort subitement de terre, puis qui disparait. Des rumeurs parlent d’un réseau souterrain où les Mordeurs se réfugient… Sans l’ombre d’une hésitation, elle s’engouffre à sa suite. Et chute…

 

J’aime bien lire des ré-interprétations de romans connus, de grands classique. J’avais été séduite par Orgueil et Préjugés et Zombies et Abraham Lincoln, chasseur de vampires ainsi que Victoria, Reine et tueuse de démons m’avait plutôt séduite dans le style je massacre à tour de bras en maniant le langage fleuri et les bonnes manières. Mais ici, c’est tout à fait autre chose.

Intégrer le roman d’Alice au Pays des Merveilles dans un univers post-apocalyptique ? Pourquoi pas ! Après tout le personnage d’Alice a déjà été utilisé avec succès dans des jeux vidéos (American McGee et Alice Madness Returns). D’excellents jeux d’ailleurs.

Dans ce roman j’ai déjà commencé ma lecture en repérant trop facilement les influences : Résident Evil, Hunger Games, La Cinquième Vague… Et oui, il s’agit d’un condensé de romans déjà lus ou connus.

La référence à Resident Evil est flagrante : une conspiration avec un virus libéré et qui transforme les êtres humains en zombies. Hunger Games ? Le principe du Comité Central qui assure une certaine sécurité en échange de tribus humains pour rallier les troupes combattantes. La Cinquième Vague ? Les troupes ennemis qui vont ouvrir les yeux sur la vérité et se retourner contre leur gouvernement et ralliés le camp précédemment combattu. Bref, aucunes nouveauté dans ce roman.

Je ne peux pas dire qu’il s’agit d’un mauvais roman, mais c’est loin d’être un bon.

J’étais également curieuse de lire un écrivain Indien, moi qui suis plutôt habituée à lire de la littérature anglo-saxonne. Je ne vais pas m’arrêter à cette seule expérience, car l’écriture n’est pas mauvaise. Il y a un bon rythme dans le roman et les différents chapitres. Le style est agréable. Le point faible et vraiment très faible c’est l’histoire et son manque d’originalité. Du coup je ne suis pas trop sur de lire la suite, surtout qu’ici l’on pourrait facilement s’arrêter à la fin du roman.

La suite se sera si je n’ai plus rien à lire dans ma PAL ou si éventuellement j’ai envie de quelque chose de léger.

Auteur : Mainak Dhar
Date de parution : 12 mai 2016
ISBN/EAN : 9782265114470
Nombre de pages : 256
Série : Premier tome d’une série de trois
Editeur : Fleuve Edition / Titre Fleuve

 

Ma notre : 13/20

 

Une réflexion sur “Alice au Pays des Morts-Vivants

  1. May dit :

    Ah moi c’est justement le style d’écriture que je n’ai pas aimé (en plus des autres défauts que tu cites) Je ne pense pas lire la suite.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

septembre 2017
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Goodreads

Mon profil sur Babelio.com

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez knit Ael sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :