Étiquettes

, , , ,

Divergente T.1

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

J’ai décidé de faire des chroniques sur les anciens romans que j’ai lu. Voilà que je commence par celui-ci.

Divergente c’est un roman pour ado ou young adulte. Un genre très en vogue depuis les romans et les films Hunger Games. Mais cette fois-ci dans un autre domaine.

Il s’agit de l’histoire d’une société gérée en système de caste. Le monde tel que nous l’avons connu était perdu et pour la survit de l’humanité les hommes ont été séparés en cinq factions. Voilà où tout commence. Béatrice Prior est une jeune fille du clan des Altruistes. Elle va devoir passer un test qui va définir dans quelle faction elle va devoir aller pour le reste de sa vie. Va t-elle rester chez les Altruistes ou va t-elle choisir une autre direction ? Le problème est grand car elle a une faculté : elle est divergente. Elle n’appartient pas à une seule faction, sa place est dans toute.

Seulement elle va devoir choisir et surtout se battre pour trouver et garder sa place.

Ce roman bien que pour les plus jeunes s’adresse également à des adultes de par la gravité des sujets abordés. Il s’agit d’une remise en question de la place de l’homme et surtout du libre-arbitre.

J’ai vraiment aimé ce roman. Il est complexe mais parfois reste assez simple de par son traitement. Ce qui permet une lecture aisée et rapide.

De plus l’histoire de Béatrice – Tris – peut faire écho à ce que vive les adolescents : trouver leur place dans le monde adulte qu’est le nôtre.

Une lecture que je conseille afin de comprendre la complexité de l’oeuvre. La critique est facile mais il ne faut pas toujours se fier à ce que pense les autres. Faites-vous votre propre opinion.

 

 

Auteur : Veronica Roth

Traducteur : A. Delcourt

Date de parution : 2012

ISBN/EAN : 9782092552988

Nombre de pages : 448

Genre : Dystopie, Fantastique

Titre original : Divergent, book 1

Editeur : Nathan

 

Ma note : 18/20