Étiquettes

,

SYNOPSIS

Après des années à faire le dos rond, Jodi, une adolescente de 1,85 m, se retrouve prise dans un triangle amoureux tout en essayant d’assumer ses complexes.

MON AVIS

Une soirée seule chez moi, je ne pouvais pas résister à ce petit film adolescent qui donne du baume au coeur.

De manière général j’aime assez les films dans ce genre. Dans ne se prend pas la tête, c’est léger et plein de bons sentiments.

Une fois encore, cela ne déroge pas à la règle.

Le sujet me touchait d’autant plus que j’étais, enfant, moi aussi une grande fille durant mes études. Avec mon 1,78m j’avais tendance à surpasser les autres filles de ma classe.

Ici Jodi est vraiment grande, 1,85m (et demi) ce n’est vraiment pas rien. Mais cela ne va pas l’empêcher de vivre les émotions d’une adolescente de son âge et cela malgré les moqueries et surtout le mauvais esprit de certain.

Au niveau du scénario c’est un peu cliché, c’est vrai. mais c’est un film d’ados, il ne faut pas l’oublier. Alors le mieux par moment c’est de faire simple et de dire les choses tels que l’on peut les voir : une jeune fille qui a du mal à s’accepter et qui aimerait vivre normalement.

En tout cas j’ai passé un moment agréable. Vous le comprendrez, cela ne pouvait être autrement. La morale est jolie et fait du bien. Et aussi, vous saurez pourquoi le personnage de Jack se balade avec une caisse en guise de cartable, mais seulement à la fin.