Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Dans les années 1980, à Gotham City, Arthur Fleck, un humoriste de stand-up raté, bascule dans la folie et devient le Joker.


MON AVIS

SI ce film a remporté autant de succès c’est qu’il doit valoir le coup. En même temps je me méfie aussi des films avec trop de récompenses, mes goûts sont parfois différent. J’ai quand même regardé ce film mais pas au cinéma, il y avait trop de monde et en ce moment je fuis les salles obscurs, mais lors de sa sortie en blu-ray.

C’est tranquillement installée dans mon canapé que j’ai pu découvrir l’incroyable prestation de Joaquin Phoenix. Car oui, il a un rôle difficile et il le joue incroyablement bien.

A tel point qu’il arrive à nous faire passer le Joker pour un personnage sympathique. J’ai eu de la compassion pour lui, pour son parcours et pour sa tristesse. J’ai vraiment dit un grand « Yes » lorsqu’il a tué la première fois (après tout, ils le méritaient ces sales c**s). Et ça a été comme ça durant tout le film. J’ai franchement basculé du côté du méchant et sans le moindre remords.

Voilà je pense la force du film. Jouer un personnage brisé, acculé et qui n’a plus le choix. Cet homme cela pourrait être n’importe qui, nous, vous, moi. Il suffit de mauvaises circonstances, de mauvais choix et la vie bascule irrémédiablement.

Alors oui, j’ai vraiment aimé ce film car il m’a permis de voir que la nature humaine ne tient qu’à un fil et que même moi je peux adhérer, sans m’en rendre compte, à l’inacceptable.

Cela me fait penser qu’il faut être vigilant à tout moment si on ne veut pas laisser la place à son côté sombre pour le restant de sa vie.

Une interprétation magistrale, un personnage émouvant et une histoire bouleversante. Un film qui ne se classe pas vraiment avec ceux concernant les super héros, mais qui a bien sa place dans les super vilains.