Étiquettes

,

SYNOPSIS

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !


MON AVIS

Je vous ai déjà parlé de la fascination que je peux avoir concernant les lieux abandonnés ? En particulier les anciens hôpitaux ? Non ?! Et bien avec ce roman je vais le faire.

Joël des éditions Taurnada m’a contacté pour me proposer de découvrir un roman qui va bientôt sortir (et je l’en remercie grandement). Evidemment, je ne dis jamais non à une bonne lecture et jusqu’à présent j’ai toujours apprécié les romans de cette maison d’édition. Je n’ai pas du lire beaucoup du synopsis pour accepter de le lire. Les mots « urbex » et « sanatorium désaffecté » m’ont sauté aux yeux et je me suis dit BANCO !

Et voilà que je me suis plongée dans cette lecture. Rapidement le ton est donné : les quatre personnages principaux vont devoir explorer un lieux pour pouvoir remporter une importante somme d’argent. Et ce lieu est donné via des coordonnées GPS. J’ai été curieuse et j’ai ouvert le moteur de recherche de mon ordi pour savoir si cet endroit existait vraiment. Et voilà que oui, je suis tombée sur un des nombreux lieux abandonnés en France et qui en plus à la réputation d’être l’un des lieux les plus hanté de France.

Vu aérienne du Sanatorium de Dreux

Le Sanatorium de Dreux est immense. On peut le constater sur la vue aérienne, c’est un complexe qui comporte plusieurs bâtiments. A l’abandon depuis une soixantaine d’année il est l’objet de nombreuses explorations d’urnes, mais aussi de joueurs de AirSoft et également un lieu d’entrainement pour la gendarmerie et les pompiers.

Oui, je me suis documentée sur ce complexe. J’ai visionné de nombreuses vidéos d’urbexeurs et cela m’a notamment permit de bien m’imprimer du lieu pour ma lecture et surtout de l’ambiance particulière qui y règne. Si vous voulez également en savoir plus je vous conseille le site urbexsession.com, il comporte de nombreux clichés des lieux.

Vidéo d’un autre site d’urbex montrant des prises de vue externes et internes

Mais revenons à l’histoire qui nous intéresse : le roman.

Véritable page turner, il se lit très rapidement. une fois plongé dans l’ambiance de l’exploration de nuit, impossible de décrocher. La respiration saccade au même rythme que nos urbexeurs et les poussée d’adrénaline sont de mise.

Vous l’aurez compris, ce roman est prenant et j’ai vraiment eu envie de connaître vite la fin. Je voulais savoir comment se passerait cette nuit si particulière.

Le fait d’avoir des chapitres assez cours permet une belle fluidité de lecture. On peut se plonger dedans par petits bouts sans que cela soit frustrant. Ainsi on revient toujours avec plaisir à sa lecture.

J’ai découvert un autre auteur qui signe ici son deuxième roman. Et j’ai aimé l’ingéniosité de l’histoire et surtout le rendu. Car j’ai vraiment eu l’impression moi aussi de mettre rendu à Dreux durant la nuit.