Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Propulsés dans le Dallas des années 1960, les membres de la fratrie dispersée se construisent de nouvelles vies… jusqu’à ce qu’une nouvelle menace les réunisse.


MON AVIS

J’ai pas voulu la regarder en une journée cette saison car Umbrella Academy ça doit se déguster tranquillement pour pouvoir l’assimiler correctement.

Si vous n’aviez rien compris après avoir vu la saison 1, passez votre chemin car là ça va être pire.

Souvenez-vous : fin du monde, apocalypse, voyage dans le futur, le passé, super-pouvoirs, famille dysfonctionnelle…. tout est encore présent mais en pire.

À la fin de la première saison toute la joyeuse bande faisait un voyage dans le temps, dirigé par N°5, afin d’échapper à l’apocalypse créé par Vanya (merci le rappel de Netflix au début de la saison). Seulement voilà N°5 a bien réussi a allé dans le passé mais ils sont tous au même endroit à des périodes différentes. Bref, déjà c’est un beau merdié dès le départ. Et comble du comble, lorsque nous voyons N°5 apparaître à l’écran c’est encore l’Apocalypse !

Un début assez prometteur qui envoie déjà du lourd (pouvoirs en pleine action) mais qui est clair avec le spectateur : se sera le même thème… ou presque.

J’ai eu énormément de plaisir à retrouver tous ces personnages. Mon préféré ? Klaus ! Sa prestation est remarquable mais il s’agit là d’un personnage tellement torturé qu’il en est attachant. Et je sais pas, j’aime bien cette folie qui le caractérise.

Je ne vous raconterais pas l’histoire, car c’est inracontable. Chaque épisode est plus fou que le précédent et vous risquez à un moment de vous dire « Mais il est où le rapport? ». C’est vrai, ont l’impression que c’est complètement décousu, qu’il n’y a pas de sens et pourtant… je peux vous dire que sur les deux derniers épisodes tous les liens se font et c’est magique.

Comme pour la première saison nous avons encore une série complètement barrée qui envoie du lourd et qui nous attache encore un peu plus à tous ces personnages. J’attends la troisième saison avec impatience au vu du cliffhanger final mais en attendant je vais savoir ma famille dysfonctionnelle préférée.

Ha oui, j’allais oublier. Dégustez la bande son, elle est de toute beauté. Encore des choix très judicieux qui font que cette série reste un succès.