Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Betty et Dan Broderick se rencontrent au lycée, alors qu’ils sont ados dans les années 1960. Leur mariage, rythmé par les épreuves, s’achève sur un divorce difficile. Quelques années plus tard, alors qu’il est remarié, Dan ainsi que sa nouvelle femme vont être assassinés par Betty. Commen a-t-elle pu en arriver à un tel geste ?


MON AVIS

L’histoire de Betty Broderick est celle d’une femme qui a été poussée à bout. Elle a tout donné pour son mari : sa carrière, des enfants qu’elle a élevé, sa jeunesse et elle s’est retrouvée un beau jour sans ses enfants avec une demande de divorce.

C’est la descente en enfer d’une femme mais attention je ne pardonne pas son geste qui a meurtri bon nombre de personnes.

Durant les épisodes on peu suivre par l’intermédiaire de flashback l’histoire de cette femme qui a finalement commis un double meurtre : celui de son ex-mari et de sa nouvelle femme.

Une véritable descente aux enfers qui a mené à la folie. L’histoire se déroule dans les années 80. Betty est une femme qui vivait dans l’opulence. Une belle maison, de beau enfants, un mari aimant mais souvent accaparé par son travail. Tout va basculer le jour où ce dernier va la tromper et elle va commencer à sombrer dans une folie meurtrière. Elle va tout perdre. Son train de vie, ses enfants, ses amis et elle va se retrouver seule face à un mari qui va tout faire pour la faire passer pour la coupable.

Même si son geste est répréhensible la manière dont est tournée la série montre que la faute est partagée et que Betty est devenue celle qu’elle est maintenant à cause d’un mari qui l’a trompé mais aussi détruite mentalement.

La folie, c’est exactement cela. Elle est devenue folle car elle ne contrôlait plus rien et qu’elle s’est retrouvée seule devant l’adversité. Cela pose la question de la toute puissance de certains face au système américain. Que peut faire une femme seule sans moyen financier face à un homme influent qui a des relations hauts placées ?

La santé psychologique est un équilibre fragile qui peut faire basculer une personne dans l’inimaginable. Betty Broderick a tué par deux fois de sang froid mais elle estime avoir été dans son bon droit. Ce geste ne doit pas rester impuni mais on est en droit de se demander pourquoi elle l’a fait et comment cela a pu se produire.

Cette deuxième saison était moins passionnante que la première mais elle reste intéressante et permet au spectateur de se poser certaines questions.