Nomen Omen T.2 : Wicked Game

Becky Kumar a libéré la magie dans Manhattan et désormais, tout le monde peut entrapercevoir l’univers de sorcellerie qui se cache derrière la réalité. Est-ce la fin du plus grand secret ? Et le Roi affronte la Sorcière dans un face-à-face explosif ! Second tome de Nomen Omen, la série Panini Comics publiée aux Etats-Unis chez Image. Elle a reçu un très bel accueil en France, portée par un premier tome à 10 et un lancement à Angoulême, suivie d’une tournée des auteurs.


MON AVIS

Attendu depuis presque une année, là voilà enfin la suite du premier tome mettant en scène une sorcière qui s’ignore. Mais attention une sorcière d’un genre encore jamais vu.

La particularité de Becky ? Elle ne peut pas voir les couleurs. Elle voit la vie en noir et blanc. Elle a donc du développer une certaine créativité pour pallier à ce manque. Il s’agit donc d’une jeune fille versé sur les technologies, la photographie mais également la programmation informatique. Si ce sujet est survolé dans le premier tome, il sera pleinement exploité dans cette suite. Je dois dire également que ce comics rend parfaitement la particularité de Becky. Des pages en noir et blanc avec seulement quelques couleurs qui sont perçues par l’héroïne lorsqu’elle pratique la magie. Un rendu graphique fidèle aux personnages mis en scène.

L’histoire est complexe et elle est teintée de mythologie et de littérature. J’ai trouvé le mélange intéressant et surtout intriguant. Voir les relations et intrigues entre les différents personnages et surtout ce que cela donnera au final. Un mélange osé qui marche.

Mais dans cette suite Becky n’a plus droit à l’amateurisme. Elle s’en est sortie de justesse mais maintenant elle doit apprendre à maîtriser son pouvoir et surtout à le contrôler. Sinon elle va droit à la catastrophe.

Au delà de l’histoire dans ce deuxième tome j’ai beaucoup admiré certaines planches. Certains détails sont très intéressant à relever et surtout la beauté de l’ensemble fait qu’il faut prendre son temps. Et puis j’aime bien le personnage de Becky. Elle est naïve mais à quand même développé une forme de maturité. Elle apprend vite et elle repousse tout le temps les limites pour donner le meilleur d’ill-même. Un personnage intéressant que je prend plaisir à suivre.

Et je voudrais juste rajouter que j’ai beaucoup aimé le petit clin d’œil fait à une autre autrice de comics : Mirka Andolfo. Si vous connaissez il y a un de ces personnages repris sur une planche. C’était fun de le découvrir.

Note : 9 sur 10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s