Étiquettes

Quand on apprend le suicide d’une jeune nonne dans une abbaye roumaine, la stupéfaction est totale dans l’Église catholique. Le Vatican missionne aussitôt un prêtre au passé trouble et une novice pour mener l’enquête. Risquant leur vie, les deux ecclésiastiques doivent affronter une force maléfique – la nonne démoniaque de « Conjuring 2 » – qui bouscule leur foi et menace de détruire leur âme.


MON AVIS

Autant j’ai aimé voir (et revoir) les « Conjuring », autant celui-ci est un navet sans nom.

La Nonne c’est l’histoire de ce personnage : Valak, que l’on voit dans le deuxième Conjuring. Il s’agit du démon qui trouble cette famille anglaise et qui veut tuer Ed Warren. Alors un film sur ces origines, pourquoi pas, surtout s’il est aussi bon que ces prédécesseurs.

Mais voilà, le film fait l’effet d’une bougie avec une mèche mouillée. Le feu ne prend pas et on reste dans le noir total. C’est mauvais, mauvais. On est en Roumanie, dans une abbaye tenue par des nonnes et à la suite du suicide de l’un d’elle on envoi un prêtre exorciste avec une jeune novice pour enquêter.

Déjà pourquoi envoyer une novice avec un exorciste ? Quand on sait que quelque chose ne tourne pas rond, on envoi pas une novice même si elle possède des dons particuliers.

À partir de ce moment là le film devient un peu du n’importe quoi. Je l’ai regardé deux fois pour être sur de bien comprendre… et je n’ai toujours pas compris. Il y a beaucoup d’incohérences et de scènes complètement inutiles. La seule chose que j’apprécie dans ce film c’est la fin (mais vraiment la toute fin) qui donne un début d’explication par rapport au Conjuring 2.

Je n’ai pas eu de frayeurs, pas de jump-scare, bref, je n’ai pas trouvé ce film effrayant et terrifiant. Je m’attendais à beaucoup mieux de la part du personnage sombre et terrifiant qu’est Valak.

Note : 5 sur 10.