Neon Genesis Evangelion

En l’an 2000, une gigantesque explosion se produit en Antarctique, provoquant un cataclysme qui dévaste une grande partie de la planète. Les autorités déclarent que cette catastrophe est due à la chute d’un astéroïde. Quinze ans plus tard, l’humanité a surmonté cet événement, appelé le Second Impact. Mais de mystérieuses créatures nommées Anges font leur apparition, et tentent de détruire Tokyo-3, la nouvelle capitale-forteresse du Japon, construite après le Second Impact. Pour les combattre, l’organisation secrète NERV a mis au point une arme ultime, l’« Evangelion » ou « Eva », géant anthropoïde piloté comme une simple mécanique, mais en réalité créature bien mystérieuse. Shinji Ikari, quatorze ans, se rend à Tokyo-3 sur invitation de son père, qu’il n’a pas revu depuis 10 ans. Il est loin de se douter qu’il sera impliqué dans un conflit qui pourrait bien signifier la fin de l’humanité quoi qu’il arrive…


MON AVIS

Anime japonais que j’avais déjà vu durant mon adolescence, j’ai eu envie avec l’Homme de le revoir. C’est donc au rythme d’un épisode par jour que nous avons suivi les aventures de Shinji, Asuka être Rei.

Au départ la série est très accrocheuse. Des monstres nommés « ange » apparaissent et risque de mener l’humanité restante vers son extinction alors des robots géant, des Eva, ont été conçus et ils sont pilotés par des enfants.

Vu comme ça on peut trouver la série étrange mais elle renferme une certaine complexité qui va bien plus loin que des combats contre des ennemis.

Les Eva sont étranges et surtout ne sont pas « que » des robots. Non, je ne dévoilerai rien sur la série. Mais surtout le passé de chacun des personnages à sont importance et plusieurs épisodes reviennent sur leurs vies afin que l’on comprenne correctement toutes les implications de l’organisme qu’est la NERV.

Par contre je vous préviens tout de suite si jamais vous devez découvrir cette série, la fin risque de vous perdre.

Pour l’anecdote il faut savoir qu’à l’époque la société qui produit Evangelion s’est vu couper les moyens financier. Les deux derniers épisodes sont donc fait avec des moyens disons plus minimaliste. Il y a moins d’images mais beaucoup plus de texte.

Cette série diffusée de 1995 à 1996 n’a pas pris une seule ride. La qualité de l’animation et graphique est toujours bien présente et l’histoire est toujours aussi passionnante. Evangelion est devenue un classique et on comprend pourquoi quand on regarde la série.

Pour ceux qui risqueraient d’être un peu perdu par la fin, sachez qu’il existe également des films qui permettent de mieux comprendre et surtout de donner une vraie fin.

  • Créée par Gainax
  • Avec les voix (VO) japonaise de Megumi Hayashibara, Megumi Ogata, Kotono Mitsuishi, Yuko Miyamura, Yuriko Yamaguchi, Fumihiko Tachiki
  • Durée : 23 min
  • Genre : Science-Fiction
  • Diffuseur : TV Tokyo
  • Nombre d’épisodes : 26
    1. Shito, shūrai (L’attaque de l’Ange) 23 min
    2. Mishiranu, tenjō (Plafonds inconnus) 23 min
    3. Naranai, dewa (Le téléphone de sonne pas) 23 min
    4. Ame, Nigedashita Ato (La pluie après la fuite) 23 min
    5. Rei, Kokoro no Mukou ni (Rei, par-delà son coeur) 23 min
    6. Kessen, Daisan Shin Tokyo-shi (Bataille décisive à Tokyo-3) 23 min
    7. Hito no Tsukurishimono (Construit par l’homme) 23 min
    8. Asuka, Rainichi (L’arrivée d’Asuka au Japon) 23 min
    9. Shunkan, Kokoro, Kasanete (Juste un instant, les coeurs à l’unisson) 23 min
    10. Maguma Daiba (Magmadiver) 23 min
    11. Seishishita Yami no Naka de (Dans les ténèbres immobiles) 23 min
    12. Kiseki no Kachi wa (La valeur d’un miracle) 23 min
    13. Shito, Shinnyuu (L’ange, la pénétration) 23 min
    14. SEELE, Kon no Za (Seele, trône de l’âme) 23 min
    15. Uso to Chinmoku (Mensonges et silence) 23 min
    16. Shi ni Itaru Yamai, Soshite (La désespérance, et après…) 23 min
    17. Yoninme no Tekikakusha (Le quatrième qualifié) 23 min
    18. Inochi no Sentaku wo (Le droite de vie ou de mort) 23 min
    19. Otoko no Tatakai (La guerre d’un homme) 23 min
    20. Kokoro no Katachi, Hito no Katachi (Forme du coeur, miroir des gens) 23 min
    21. NERV, Tanjou (Nerv, la naissance) 29 min
    22. Semete, ningen rashiku (D’aspect humain, au moins…) 29 min
    23. Namida (Larmes) 25 min
    24. Saigo no Shimono (Le dernier message) 26 min
    25. Owaru sekai (Un monde s’achève) 23 min
    26. Sekai no Chuushin de « I » wo Sakenda Kemono (La bête qui criait « moi » au centre du monde) 23 min
  • Série Terminée
  • Fiches : SerieboxIMDbTMDB

Note : 8 sur 10.

🏆 Animation Kobe 1996 : TV Feature Award et Individual Award pour Hideaki Anno

🏆 Japan Media Arts Festival 1997 : Excellence Prize

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s