Creed II

La vie est devenue un numéro d’équilibriste pour Adonis Creed. Entre ses obligations personnelles et son entraînement pour son prochain grand match, il est à la croisée des chemins. Et l’enjeu du combat est d’autant plus élevé que son rival est lié au passé de sa famille. Mais il peut compter sur la présence de Rocky Balboa à ses côtés : avec lui, il comprendra ce qui vaut la peine de se battre et découvrira qu’il n’y a rien de plus important que les valeurs familiales.


MON AVIS

Alors non, je ne suis pas fan de boxe. Je n’admire pas les films Rocky mais l’Homme par contre avait envie de voir ce film. Je me suis donc pliée à sa volonté et comme c’est lui qui a choisi autant que je le regarde avec lui.

Je pense avoir vu tous les films Rocky. En tout cas dans mon souvenir. Bon ok, ce sont des films sur le dépassement de soi, le sport, c’est intéressant mais sans plus. Pour ma part. Je ne me passionne pas pour ce genre de film en général. J’ai vu le premier Creed sans grand intérêt et je me suis dit que c’était l’occasion de revoir Stallone dans l’un de ces personnages les plus connus.

Mais quel est l’intérêt pour cette suite ? Très honnêtement je n’en ai trouvé aucun. Le film est construit exactement de la même manière qu’un des anciens Rocky : une champion de boxe se fait rétamer sur le ring par un type qui veut à tout prix lui voler son titre et c’est un russe (encore). Le jeune champion vit une descente aux enfers et va devoir repartir en entrainement pour prouver qu’il est toujours le champion et au passage donner une bonne leçon au prétentieux qui le défi. Il y a une histoire de vieil entraineur qui veut booster son champion, une femme toute jeune qui soutient son époux et un enfant tout juste né pour qui le champion veut aussi garder sa place. Bon on est exactement dans le même scénario que Rocky mais avec un mélange de Rocky IV (pour le côté russe).

Pas de grande révolution avec cette suite de Creed et je dirais même une certaine déception. Le plus du film : on retrouve pleins de vieux acteurs et cela fait plaisir mais sinon c’est franchement sans grand interêt.

Note : 6 sur 10.

Laisser un commentaire