The King’s Man : Première mission

En 1902, l’aristocrate Orlando, duc d’Oxford, perd sa femme Emily lors d’une mission humanitaire en Afrique du Sud lors de la seconde guerre des Boers ; leur jeune fils Conrad assiste lui aussi à sa mort. Douze ans plus tard, le pacifiste convaincu Orlando sent qu’un conflit mondial menace. Il tente par ailleurs de dissuader son fils, âgé de 18 ans, de s’engager dans l’armée britannique. Il a imploré son grand ami, le secrétaire d’État à la Guerre Horatio Herbert Kitchener, de bloquer sa demande d’incorporation. Aidé par ses domestiques Shola et Polly, le duc a par ailleurs créé un réseau d’espionnage mondial et se renseigne sur la menace qui plane sur l’Europe. En effet, dans l’ombre, une mystérieuse organisation souhaite renverser l’ordre mondial.


MON AVIS

Encore à l’affiche pour peu de temps, nous sommes allés voir le dernier film de la licence Kingsman. J’avais beaucoup aimé le premier film, le deuxième un peu moins alors je ne m’attendais franchement pas à grand chose de ce film. En fait, j’avais peur d’être extrêmement déçue.

Au final, j’ai passé un moment agréable. Il a des défauts (en nombre) mais il se laisse regarder tranquillement avec interêt. On ressent bine un creux dans le film mais cela passe assez rapidement. J’ai l’impression qu’avec les films qui font maintenant plus de 2h cela devient habituel d’avoir un moment de latence.

Ne vous attendez à voir les gadgets et le dynamisme du premier volet. On est vraiment tout au début de l’aventure, un préquel de ce que sera l’organisation au nom du tailleur de costume. Mais j’ai apprécier retrouver des acteurs que l’on connaît déjà et surtout de connaître tout le début de l’histoire et de la naissance du groupe.

Bonnes scènes d’action rythmées, des protagonistes intéressant et un certain respect des faits historique (la mort de Raspoutine notamment même si les circonstances étaient différentes).

Il s’agit bien d’un bon film d’action, distrayant qui permet de passer un bon moment en compagnie de Ralph Fiennes.

Note : 7 sur 10.

Un commentaire

Laisser un commentaire