〈Film〉 Entretien avec un vampire

Note : 9 sur 10.

San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s’entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l’allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l’aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.


MON AVIS

Je ne comprends même pas pourquoi je n’ai jamais écrit sur ce film. Cest une pure merveille sous tellement d’aspect que je devais vous enf aire un article. Et cela tombe bien car j’ai pu le revoir dernièrement et il est encore très frais dans mon esprit (merci Netflix pour cette beauté sur la plateforme).

Tiré du roman du même nom par la très grande Anne Rice, ce film mets en avant des acteurs de talent : Brad Pitt, Tom Cruise, Kirsten Dunst, Antonio Banderas, Christian Slater… je ne vais pas tous les citer, mais il y a déjà une belle brochette d’acteurs de renoms.

Mais au del) du casting c’est également une histoire de vampires. On retrouve dans ce film le grand retour du vampire gothique romantique. Chemises en flanelles avec des manches bouffantes et brodées de dentelles, cheveux longs retenus (ou non) par un simple ruban, grandes phrases poétiques et grnadiloquentes, noirceurs de l’âme et beauté de la vie…des vampires d’une époque comme on en fait plus et qui ont mis en émois bon nombre de jeunes en signant ainsi le retour du gothique romantique et de ces dérivés.

J’aime beaucoup la façon dont est construt le film. Une interview donné par Louis (Brad Pitt), vampire torturé par sa condition d’immortel, à un jeune journaliste, Daniel (Christian Slater). Louis va raconter sa vie, sa mort et sa nouvelle vie. Sa rencontre avec Lestat, la création de Claudia, son périple sur le vieux continent et son retour dans son pays natal jusqu’à sa rencontre avec le journaliste qui recueil le récit d’une bien longue vie.

On plonge donc avec Louis et on fait également la connaissance des personnages qui ont gravité autour de lui pour le meilleur et pour le pire.

Ce film a une esthétique ui lui est propre et que je n’ai pour ainsi dire jamais evu dans aucun autre film. Mais il traite aussi les relations entre les personnages de manière très ambigu.

Ainsi on peut se demander si les relations entre Lestat et Louis sont simplement une relation père/fils ou sil il y a plus. Pareil pour le oien entre Louis et Claudia qui est limite incestueux dans la gestuelle et les paroles. Mais se sont des vamires qui ne voient plus les relations humaines classique comme nous. Oui, il y a un lien plus fort entre Lestat et Louis et entre Louis et Claudia. Le liend e la création, du don de la nouvelle vie et surtout ils sont les seuls être qui peuvent se raccrocher les uns aux autres. Ils sont immortels. Personnes d’autres qu’eux ne peut comprendre cette relation et cet affect qui se développe car ils sont les seuls à traverser ensemble les âges.

Voilà tout le côté romantique du film mais qui a créé polémique à l’époque et on peut le comprendre.

Mais à mes yeux Entretien avec un vampire reste et restera un très grand film qu’il faut avoir vu une fois (minimum) dans sa vie et surtout après avoir lu le roman qui est quand même plusieurs degrès au-dessus (même si le film est déjà placé très haut).

Oh et j’allais oublier : mention spéciale pour la bande son qui est à tomber également.

Vous avez aimé cet article ?

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Sois le premier à donner une note

Partage si tu aimes

Désolée si cela ne te plait pas

Dis moi ce que tu aimerais lire

Laisser un commentaire