Étiquettes

,

SYNOPSIS

1987. 
Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une adolescente qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire. 

MON AVIS

Heureusement que ce film était différent du dernier Transformers. Sinon, je pense que je pouvais tirer un trait définitif sur cette licence. Car Bumblebee m’a réconcilié (en partie) avec l’univers des Autobots.

C’est drôle et touchant de voir ce jeune Autobot essayer de se faire comprendre (difficilement) et surtout de tisser des liens avec une jeune fille qui va placer de l’espoir en lui et lui faire profiter d’une amitié sans failles.

Mais surtout ce film renoue avec des origines oubliées ou méconnues. Les caractéristiques de l’époque sont respectées et ça fait plaisir de se replonger dans la fin des années 80, début 90. Et oui, je deviens nostalgique et c’est toute ma jeunesse qui refait surface d’un coup avec ce film.

En tout cas je l’ai trouvé mieux que ce à quoi je pouvais m’attendre et cela fait du bien de voir un film avec un robot géant qui ne se prend pas la tête.