Étiquettes

,

SYNOPSIS

Japon, été 1945. Après le bombardement de Kobé, Seita, un adolescent de quatorze ans et sa petite soeur de quatre ans, Setsuko, orphelins, vont s’installer chez leur tante à quelques dizaines de kilomètres de chez eux. Celle-ci leur fait comprendre qu’ils sont une gêne pour la famille et doivent mériter leur riz quotidien. Seita décide de partir avec sa petite soeur. Ils se réfugient dans un bunker désaffecté en pleine campagne et vivent des jours heureux illuminés par la présence de milliers de lucioles. Mais bientôt la nourriture commence cruellement à manquer.


MON AVIS

La première fois que j’ai vu ce film j’étais adolescente et je n’avais pas renouvelé l’expérience tellement j’avais été bouleversée par cette histoire. C’est adulte que je le revois pour la deuxième fois. Cette histoire d’un frère et de a soeur, ce drame qui a du toucher bon nombre d’enfants japonais durant la seconde guerre mondiale. L’histoire est déchirante et on ne peut que ressentir de la compassion pour ces deux êtres innocents.

Surtout ne pensez pas regarder ce film avec vos jeunes enfants, ils risquent d’en faire des cauchemars ensuite. Car c’est vraiment une profonde tristesse et un drame nationale que dépeint ce film. les orphelins du Japon qui ont été livrés à eux même. Leurs parents ont disparu et ils n’avaient pas forcément de la famille près à les accueillir, car durant cette période de rationnement alimentaire, 1 ou 2 bouches de plus à nourrir peut faire la différence dans la survie d’une famille. Alors on a sacrifié des innocents et comme on peut le voir au début de ce film, dans la plus grande indifférence.

C’est vraiment déchirant et dès le départ on sait que le film ne va pas être d’une franche gaité. Mais ce que j’aime voir ici c’est surtout l’histoire profonde. Il s’agit d’une histoire criante d’amour fraternel. Ce jeune garçon veut rendre sa petite soeur heureuse, il veut lui donner une vie presque normale et surtout loin des personnes qui les persécutent. Bien entendu il ne fait pas toujours les choses comme il se doit, mais il est lui même très jeune, il a aussi besoin d’un adulte pour l’aider mais il doit être adulte pour sa soeur. Alors il fait de son mieux.

Au delà de l’histoire déchirante de la courte vie et de la mort de ces personnages principaux, je retiendrai l’amour qui a uni ces deux êtres, les moments de joie qu’ils ont partagé et le bonheur fugace qu’ils ont vécu. L’amour est le message de cette histoire au delà du drame.