Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

Renoncer à mon amour des chaussures ? Plutôt crever. Ah, c’est déjà fait. N’empêche, je suis la reine des vampires maintenant, la mode est éternelle et moi aussi. Sauf que… être souveraine ne paie pas les factures, étonnant non ? Par chance, j’ai décroché le job rêvé : vendeuse chez Macy’s ! À moi les réductions !
Oui, bon, j’ai d’autres problèmes dont je me passerais bien : certains vampires contestent mon statut et, franchement, je serais bien la dernière à le leur reprocher. Mais voilà, des gens meurent à cause de moi et je vais bien devoir m’en mêler pour en moucher quelques-uns. Parfaitement !


MON AVIS

Après avoir lu le premier tome l’an passé, il fallait que je fasse ce deuxième tome afin de me faire une idée bien arrêtée.

Je n’avais jamais lu de Chick-Lit avant cela. La Bit-Lit ou Urban Fantasy je connais assez bien (vampire, loup-garou, sorcière…) mais la même chose avec un côté romance ultra girly, j’avais jamais fait.

Je dois dire que ce n’est pas déplaisant à lire. C’est une écriture assez abordable car simple et c’est relativement drôle. Les situations cocasses se multiplie mais cela tient surtout au personnage assez frivole qu’est Betsy.

Je n’ai donc pas détesté cette lecture mais elle ne fait pas non plus partie de mes favorites. J’ai passé un bon moment au fil des pages et même si c’est assez convenue et prévisible cela reste une lecture agréable.

Je retiens cette série comme une lecture que je peux inclure entre deux autres au sujet plus « dur », il n’est donc pas improbable que je réitère avec les tomes suivant.

En tout cas cela fait un roman que je pourrais conseiller à mon adolescente de fille (16 ans). Elle risque de se régaler.

  • Écrit par MaryJanice Davidson
  • Traduit de l’anglais par Cécile Tasson
  • Illustré par Maureen Wingrove
  • Titre original : Undead and Unemployed
  • Genre : Bit-Lit – Chick-Lit
  • Paru le 18 Mars 2011
  • ISBN : 9782811204990
  • Nombre de pages : 320
  • Format : Poche
  • Prix : 7,10 €
  • Édité par Milady