Étiquettes

, ,

SYNOPSIS

À Boston, la famille Jones donne toutes les apparences d’un foyer ordinaire, jusqu’au jour où surgit le drame : Sandra Jones, jeune femme de 30 ans, mère de famille et professeur, disparaît subitement de chez elle sans laisser de traces. Adoptant tour à tour les points de vue des suspects qui se multiplient au fil de l’histoire, l’auteur fascine et manipule son lecteur jusqu’à la dernière page.


MON AVIS

Avec ce deuxième roman que lis de Lisa Gardner, je commence à me familiariser avec son système de narration. L’histoire n’est pas vu que du point de vue de l’enquêtrice mais de tous les personnages qui la compose.

Cette fois-ci c’est un père de famille qui devient le principal suspect. je n’ai jamais cru qu’il pouvait être le suspect de l’histoire. Mais il a un comportement bien particulier, il faut l’avouer. Surtout cette manie qu’il a de se répéter « mari éploré, mari éploré »… pour moi dès le départ je me suis dit qu’il s’agissait d’un homme qui avait subi un traumatisme et qui avait du subir un choc quelconque l’empêchant de ressentir les émotions de manière naturelle. L’histoire ne m’a pas fait mentir.

Quand au personnage de délinquant sexuel présent dans le roman, je ne l’ai pas du tout aimé. Si au départ je pouvais avoir pitié de lui, j’ai appris à le détester au fur et à mesure de l’histoire. Indispensable au déroulement de l’enquête j’aurais quand même aimé le voir disparaître de celle-ci. Le genre de personne que je ne supporte pas du tout. Mais il vient parfaitement semer le doute.

Encore une fois Lisa Gardner a su parfaitement jouer avec les sentiments et tirer sur les bonnes cordes sensible pour mener à bien son roman et distiller une certaine insécurité tout au long du récit.

Dans cette édition j’ai eu un peu de mal au départ avec la lecture audio. Autre maison d’édition que le roman précédent (Sauver sa peau), je me suis retrouvée avec une nouvelle narratrice et des tons complètement différents. Il m’a fallu quelques chapitres pour m’y faire mais au final le tout est bien passé. Au moins dans le prochain je retrouve la même narratrice donc cela devrait le faire.

Un très bon roman policier que j’ai écouté presque d’une traitre. Le travail à la maison à du bon : en plus de travailler en toute sécurité à la maison je peux aussi écouter mes livres audio à loisir.